BFMTV

Coronavirus: les organisateurs du rassemblement évangélique à Mulhouse se justifient

L'église La Porte ouverte chrétienne à Mulhouse.

L'église La Porte ouverte chrétienne à Mulhouse. - Google Maps - Martin Kocher

"Aucun participant (...) n'a présenté sur place de signes grippaux", affirment les organisateurs, qui assurent avoir travaillé en étroite collaboration avec l'ARS.

Le rassemblement évangélique tenu du 17 au 21 février dernier à Mulhouse est à l'origine de nombreuses contaminations au coronavirus dans toute la France.

Pour autant, les organisateurs de ce dernier se sont justifiés samedi, assurant "qu'aucun participant" à cette réunion n'avait alors présenté "de signes grippaux."

Ce rassemblement, auquel ont participé "environ 2.000" personnes, s'est tenu du 17 au 21 février, à un moment où il n'y avait "aucune recommandation gouvernementale", indique dans un communiqué L'Eglise Porte ouverte, une église protestante évangélique fondée en 1965 et affiliée au Conseil national des évangéliques de France (Cnef).

A ce moment-là, "la France est en stade 1, c'est-à-dire que le virus n'est pas en circulation générale dans la population", poursuit le communiqué, rappelant que le stade 2, qui a entraîné une interdiction des rassemblements de plus de 5.000 personnes, "n'a été passé que le 29 février".

Collaboration avec l'ARS

L'Eglise Porte Ouverte assure encore avoir mis en place, pour ce traditionnel rassemblement de jeûne et de prières qu'elle organise depuis 25 ans, tous "les éléments de sécurité nécessaire à l'accueil du public", avec notamment "un service de premiers secours (...) assuré sur place".

"Aucun participant (...) n'a présenté sur place de signes grippaux", affirment aussi les organisateurs qui soulignent avoir "pleinement et efficacement" collaboré avec l'Agence régionale de santé (ARS) et la préfecture du Haut-Rhin, à mesure que les cas d'infection se déclaraient.

Ce vaste rassemblement religieux est à l'origine de dizaines de contaminations dans toute la France, de la Corse à la Normandie et jusqu'en Guyane. Samedi, l'ARS Grand Est a annoncé que huit nouveaux cas de coronavirus avaient été confirmés en Moselle, dont "la majorité" était liée à cette réunion.

HS avec AFP