BFMTV

Coronavirus en France: l'inquiétude des habitants des villages des premiers contaminés

Un regroupement de 12 cas a été identifié dans l'Oise, tandis que 4 malades ont également été recensés dans un village de Haute-Savoie.

Jeudi, 20 nouveaux cas de coronavirus ont été répertoriés sur le territoire français, portant à 38 le nombre de personnes qui ont contracté la maladie dans l'Hexagone. Parmi eux, 12 cas ont été diagnostiqués dans le département de l'Oise, dont trois sur la base militaire de Creil, et 4 autres dans un petit village de Haute-Savoie. De quoi susciter l'inquiétude des habitants qui estiment toutefois qu'il ne faut pas céder à la panique. 

>> Coronavirus en France: suivez les dernières informations dans notre direct

Des tests réalisés sur certains habitants

Dans la commune de Balme-de-Sillingy, à quelques kilomètres d'Annecy, un homme qui faisait des voyages réguliers en Lombardie pour son travail de négociant en fromages a été contaminé, ainsi que son épouse, leur fille et un de leurs amis. Le couple aurait été en contact avec plusieurs personnes, d'où la crainte d'une contamination plus large dans ce village de 5000 habitants.

"On n'est pas trop rassurés mais il ne faut pas céder à la panique non plus. Un petit village comme le nôtre, on se disait qu'on ne pouvait pas être touchés", explique une riveraine à BFMTV.

Les personnes ayant croisé les malades ont été contactées par l'Agence régionale de santé (ARS) mais certains habitants, même sans contact direct, ont dû passer le test car ils présentaient des symptômes du virus. "Je suis sortie de l'hôpital hier, le test est négatif, j'ai juste une grippe", explique une habitante sur notre antenne. Par prévention, les crèches et le centre de loisirs municipal de Balme-de-Sillingy ont été fermés et plusieurs manifestations publiques annulées.

L'origine de la contamination inconnue

A Lacroix-Saint-Ouen, dans l'Oise, où un homme de 55 ans a contracté le virus, avant d'être hospitalisé dans un état critique au CHU d'Amiens, l'ARS tente de remonter la piste de toutes les personnes qui ont été en contact avec lui ces dernières semaines.

Les proches du malade s'interrogent sur sa contamination, assurant qu'il n'avait pas voyagé récemment dans une zone à risque. "Comment se fait-il qu'il ait attrapé ce virus", s'interroge un voisin du patient, qui est également l'un de ses cousins éloignés.

La famille de ce chauffeur, qui travaille sur la base militaire de Creil, a été hospitalisée et la mairie de la commune a décidé d'annuler toutes les manifestations publiques jusqu'au 8 mars, pour respecter le délai de précaution de 14 jours. 

Juliette Andrieux et Anne-Sophie Warmont, avec Mélanie Rostagnat