BFMTV

Comment expliquer cette violente hausse des températures?

Des pics de températures à 40 degrés sont attendus en milieu de semaine prochaine en France. Ce phénomène météorologique est accentué par le réchauffement climatique et l'urbanisation.

Une importante vague de chaleur est attendue en France à partir de ce week-end et durant la semaine prochaine. Plus de 30 degrés à Paris dès dimanche et des pics de températures à 40 degrés en milieu de semaine prochaine sont prévus, en particulier dans l'est du pays. Météo France parle de risque réel de canicule, c'est-à-dire des températures dépassant les 20 degrés la nuit et ce, pendant trois jours consécutifs. Selon les premières prévisions, cet épisode caniculaire devrait durer au moins six jours.

"Cette vague de chaleur pourrait être remarquable par sa précocité et son intensité", précise Météo France.

Comment expliquer cette soudaine poussée de chaleur?

• Des masses d'air d'Espagne et du Sahara

Ces records sont le résultat de la formation d'une dépression qui s'est logée au large du Golfe de Gascogne. Elle entraîne des masses d'air qui arrivent très rapidement sur la France depuis l'Espagne voire le Sahara.

"Ces dernières n'ont pas le temps de refroidir et arrivent très chaudes en altitude", analyse auprès de BFMTV Robert Vautard, climatologue.

• Le réchauffement climatique 

Les vagues de chaleur sont plus fréquentes en France depuis 30 ans, rappelle Météo-France. Avec le changement climatique, on s'attend à une "augmentation très probable du nombre de jours de vagues de chaleur au XXIe siècle".

"Ce qui est anormal c'est que les valeurs atteintes la semaine prochaine sont plutôt des valeurs très fortes pour le milieu de l'été, et non pour les premiers jours de la saison. Il y a un décalage des grosses vagues de chaleur au mois de juin ou au mois de septembre", ajoute le climatologue.

• L'urbanisation

C'est en particulier dans les grandes métropoles comme Marseille ou Toulouse, que les pics de température sont à redouter. Mercredi et jeudi prochain par exemple, il devrait faire 38 degrés. A Lyon, Météo France prévoit un mercure avoisinant les 40 degrés, mercredi, jeudi et vendredi prochain.
Des pics de chaleur à 40 degrés en milieu de semaine prochaine.
Des pics de chaleur à 40 degrés en milieu de semaine prochaine. © BFMTV

L'air est plus chaud qu'en zone rurale à cause du phénomène d'îlot de chaleur urbain. Si les extrêmes de température vont continuer d'augmenter ces prochaines années, c'est donc aussi parce que les villes continuent de s'étendre. "L'urbanisation accélère ce processus", précise à notre antenne Alix Roumagnac, président de la Société Predict, avant d'ajouter:

"Il faut prendre conscience que ces phénomènes vont s'amplifier. Il est important de faire comprendre que le comportement des gens doit s'adapter à ces évolutions", préconise-t-il.