BFMTV

CARTE. Combien d'enfants sont retournés à l'école et au collège? Le point dans chaque département

-

- - -

Si de nombreux établissements ont rouvert en France ces dernières semaines, cela ne signifie pas pour autant que tous les élèves y sont retournés.

"Toutes les écoles seront ouvertes, et donc toutes les communes qui n'ont pas encore ouvert leurs écoles les ouvriront" à partir du 2 juin a annoncé le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer lors de la présentation des modalités de la phase 2 du déconfinement.

Tous les collèges rouvriront également. Mais en zone orange (Île-de-France, Guyane et Mayotte), ils n'accueilleront prioritairement que les sixièmes et les cinquièmes.

Dans le Nord-Est, très peu d'enfants sont retournés à l'école

Actuellement, plus de 80% des écoles primaires et maternelles ont été rouvertes. Mais elles n'accueillent que 22% des écoliers français. Un pourcentage qui varie considérablement d'un département à l'autre à en croire les chiffres du ministère de l'Education nationale.

La carte ci-dessous montre le pourcentage d'élèves de primaire et de maternelle retournés dans leur établissement par département. Cliquez sur le département qui vous intéresse pour en savoir plus. 

Pour ce qui est des collèges, la situation est différente car ils n'ont pas rouvert dans quatre régions métropolitaines: l'Île-de-France, la Bourgogne-Franche-Comté, le Grand-Est et les Hauts-de-France. En Corse également, aucun collège n'a été rouvert.

Le retour au collège plus important dans l'ouest de la France

Dans le reste du pays, 95% des collèges ont rouvert, mais uniquement pour les classes de 6ème et 5ème. Seulement 28% des élèves de ces niveaux sont revenus dans leur établissements. Une fois encore, les différences d'un département à l'autre sont importantes.

La carte ci-dessous montre le pourcentage d'élèves de collège retournés dans leur établissement par département. Cliquez sur le département qui vous intéresse pour en savoir plus. 

"Après cette amorce du mois de mai nous devons arriver à une amplification au mois de juin", a affirmé Jean-Michel Blanquer. Le ministre de l'Education a assuré que toutes les familles qui le souhaitent devront pouvoir scolariser leurs enfants, au moins sur une partie de la semaine.

Cette reprise doit cependant se faire "dans le respect du protocole sanitaire". Or celui-ci est particulièrement strict: il cumule une multitude de contraintes comme le respect d'une distance minimum d'un mètre entre élèves ou des effectifs limités à 15 enfants par classe en primaire.

"Les enseignants n'ont pas de baguette magique"

Francette Popineau, la secrétaire générale du Snuipp-FSU, le premier syndicat du primaire, prévient cependant que ce ne sera pas évident:

"Les enseignants n'ont pas de baguette magique (...) Je crains qu'on ne puisse répondre aux préoccupations des familles, qui doivent retourner travailler et donc remettre leurs enfants à l'école (...) La plupart du temps, on va devoir leur dire que ce n'est pas possible car nous ne pouvons pas assouplir le protocole sanitaire".

Même constat dans les collèges selon Bruno Bobkiewicz, secrétaire général du syndicat des chefs d'établissement: 

"Les capacités maximum d'accueil vont être très vite atteintes".
Louis Tanca avec AFP