BFMTV

Braquage de Cartier à Paris: fin de la prise d'otage, les malfaiteurs arrêtés

Les deux malfaiteurs présumés se sont rendus, après avoir libéré leur otage.

Les deux malfaiteurs présumés se sont rendus, après avoir libéré leur otage. - Kenzo Tribouillard - AFP

Deux malfaiteurs ont braqué une bijouterie Cartier, près des Champs-Elysées, à Paris. Plusieurs coups de feu ont été échangés. Les deux suspects se sont ensuite retranchés dans un salon de coiffure du XVe arrondissement de la capitale, où ils ont retenu en otage le gérant.

Nouveau braquage au coeur des quartiers chics. Deux hommes armés ont attaqué, ce mardi soir aux alentours de 18h30, une bijouterie Cartier, rue François 1er, près des Champs-Elysées, à Paris. Quelques minutes plus tard, alors en pleine fuite, ils chuteront dans le XVe arrondissement. Là-bas, ils trouveront refuge dans un salon de coiffure, où ils prendront en otage le gérant du commerce. Ils finiront par le libérer, avant de se rendre. 

Des malfaiteurs lourdement armés

Bien que lourdement armés, d'un fusil d'assaut de type kalachnikov notamment, les deux braqueurs présumés se seraient montrés "très peu professionnels" au moment de braquer la bijouterie Cartier, selon les dires de plusieurs témoins recueillis par l'AFP. Rapidement interrompus par l'arrivée des forces de l'ordre, les deux malfaiteurs se sauveront tout de même avec plusieurs solitaires et des montres serties de diamants. Un butin dont le montant n'a toujours pas été évalué.

Vincent était sur la terrasse du restaurant d'en face: "On a entendu des cris, on a d'abord cru que c'était une altercation, et puis on a vu un homme habillé de manière assez chic, avec un trench coat et un béret, sortir une serviette à la main, et tenant une otage dans l'autre", a-t-il raconté, ajoutant que dans la panique, "tout le monde a cherché à se cacher".

Plusieurs coups de feu échangés

Une fois dehors, un violent échange éclate avec les forces de l'ordre. Plusieurs coups de feu sont tirés, et les deux braqueurs réussissent à prendre la fuite en scooter. Une course poursuite débute, et se termine quelques kilomètres plus loin, quand les deux suspects font une chute, rue Dalou, dans le XVe arrondissement.

Les braqueurs décident alors de s'enfuir à pied et de se retrancher à deux pas, dans un salon de coiffure de ce quartier proche de la gare Montparnasse, où ils ont prennent en otage le responsable de l'établissement, qui était seul dans le salon à ce moment-là.

Ils se rendent et libèrent leur otage

Les forces de l'ordre sont rapidement mobilisées autour du salon de coiffure du XVe arrondissement, où tout le quartier est bouclé. Plusieurs membres de la Brigade d'intervention et de recherche (BRI) sont également sur les lieux de la prise d'otage, avec un camion blindé. Un hélicoptère de surveillance appuie les opérations au sol.

Un peu plus de deux heures après le braquage de la bijouterie Cartier, les deux malfaiteurs présumés ont finalement été convaincus de se rendre par la négociateur de la police.

 "Un négociateur a pu rapidement entrer en contact avec eux, ils ont accepté assez vite de laisser sortir l'otage, sain et sauf et ils se sont rendus, suivant le protocole imposé par la BRI (Brigade de recherche et d'intervention), c'est-à-dire les mains en l'air", a ensuite expliqué sur place le procureur de Paris, François Molins. 

Ils avaient un fusil de type Kalachikov et un pistolet 9mm, a-t-il précisé.
Jé. M.