BFMTV

Bombardements en 1944, incendie en 1972: l'histoire mouvementée de la cathédrale de Nantes

Des pompiers sur une grue après un incendie dans la cathédrale de Nantes, le 18 juillet 2020

Des pompiers sur une grue après un incendie dans la cathédrale de Nantes, le 18 juillet 2020 - Sebastien SALOM-GOMIS © 2019 AFP

Avant l'incendie qui s'est déclaré ce samedi matin, la cathédrale avait déjà connu les bombardements de la Seconde Guerre mondiale mais aussi un autre incendie en 1972.

Ce samedi matin, un incendie s'est déclaré dans la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes, détruisant son grand orgue. Avant cela, l'édifice avait déjà survécu aux bombardements de la Seconde Guerre mondiale et à un précédent incendie en 1972. BFMTV.com revient sur ce passé tourmenté.

Une construction qui dura 457 ans

La construction même de la cathédrale a été ponctuée de péripéties. Elle débute au XVe siècle, à un moment où Nantes fait partie du duché de Bretagne. Elle est rapidement suspendue en 1532, lorsque le duché est rattaché au royaume de France.

Au moment de la Révolution Française, l'édifice, à moitié construit, est pillé et transformé en écuries. Il faut attendre 1891 pour que la construction de la cathédrale soit finalement achevée.

L'édifice vit alors près d'un siècle de répit, jusqu'à la Seconde Guerre mondiale où elle subit les bombardements américains de 1944.

Un important incendie en 1972

Reconstruite pendant l'après-guerre, elle est de nouveau éprouvée en 1972. Le 28 janvier, un ouvrier, situé dans les combles de l'édifice en chantier, met accidentellement le feu en manipulant un chalumeau. Le toit est entièrement ravagé par les flammes.

Il aura fallu 13 ans de travaux pour réparer les dommages de cet incendie. La charpente avait été reconstruite presque intégralement en béton. Une reconstruction qui aura évité de plus importants dégâts ce samedi.

Cyrielle Cabot Journaliste BFMTV