BFMTV

Avant le couvre-feu, la ruée dans les restaurants

De nombreux établissements voient leurs réservations exploser pour ce vendredi soir alors que le couvre-feu doit entrer en vigueur dans plusieurs métropoles ce samedi à minuit.

Une ultime soirée de répit. Alors que le couvre-feu de 21h à 6h du matin doit entrer en vigueur samedi à partir de minuit, les appels ne cessent de s'enchaîner au restaurant La Boîte aux lettres à Paris.

Des demandes de réservations qui explosent pour la soirée de ce vendredi, la dernière pour de nombreux clients et de nombreux établissements qui préfèrent fermer plutôt que d'assurer un service sans la certitude de recevoir suffisamment de clients.

"On espère vivement que cette période se finisse [...] J'espère que c'est une mesure qui ne sert pas à rien, qu'elle a un impact et que ça n'est pas vain parce que ça nous fait beaucoup de mal", confie à BFMTV Antonin, patron du restaurant "La Boite aux lettres" à Paris.

Un tour de vis aux lourdes conséquences

Un crève-coeur pour les restaurateurs, durement touchés par la crise sanitaire depuis le mois et un désenchetement pour celles et ceux concernés par le couvre-feu et qui ne pourront plus sortir dîner dehors pour au moins quatre semaines.

"C'est l'une des dernières soirées que l'on peut passer tous ensemble, se réunir avant d'atteindre le couvre-feu et être enfermé chez soi", déplore un client du restaurant.

Au total ce sont près de 20 millions de Français et Françaises touchés par la mesure. Autant de couverts en moins le soir pour le secteur de la restauration qui voit par ailleurs son protocole sanitaire renforcé dans les territoires non concernés par le couvre-feu.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV