BFMTV

Couvre-feu, fêtes privées interdites, policiers mobilisés: les nouvelles règles en vigueur dès vendredi minuit

Jean Castex, Gérald Darmanin, Olivier Véran, Bruno Le Maire et Elisabeth Borne, le 15 octobre 2020.

Jean Castex, Gérald Darmanin, Olivier Véran, Bruno Le Maire et Elisabeth Borne, le 15 octobre 2020. - Ludovic MARIN / POOL / AFP

Lors d'une conférence de presse ce jeudi, le Premier ministre, accompagné de quatre ministres a détaillé le nouveau protocole sanitaire qui entre en vigueur à minuit dans la nuit de vendredi à samedi.

Lors d'une conférence de presse, Jean Castex, entouré du ministre de la Santé, de l'Intérieur, de l'Économie et de la ministre des Transports, a détaillé ce jeudi les modalités du nouvel état d'urgence sanitaire qui entre en vigueur vendredi à minuit. Des fêtes privés aux exceptions au couvre-feu, voici toutes les règles qui seront à suivre à partir de minuit dans la nuit de vendredi à samedi, et pour quatre semaines minimum.

· Les exceptions au couvre-feu

Le couvre-feu de 21h à 6h instauré à partir de vendredi minuit en Ile-de-France et dans les métropoles de Lille, Grenoble, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Toulouse et Saint-Etienne bénéficiera d'exceptions: raisons de santé, motifs professionnels, prendre un train ou un avion qui part ou arrive après 21h, visiter un proche en situation de dépendance ou encore sortir son animal de compagnie à proximité du domicile.

Tout contrevenant au couvre-feu s'exposera à une amende de 135 euros puis, en cas de double récidive (trois fraudes au total), à "6 mois d'emprisonnement et 3.750 euros d'amende", a précisé Gérald Darmanin.

· Une attestation ou un billet de train ou d'avion

Pour les exceptions citées précédemment, il faudra être munis d'une attestation de déplacement dérogatoire, téléchargeable d'ici vendredi sur le site du gouvernement, en version numérique sur téléphone, en version imprimée ou encore en version manuscrite pour les personnes ne disposant pas d'imprimante ou de smartphone.

Elle "vaut pour une heure quand les déplacements n'auraient pas de lien avec le travail", a précisé Gérald Darmanin. Pour les personnes travaillant, "un justificatif de l'entreprise ou une carte professionnelle" sera nécessaire en plus de l'attestation, a-t-il ajouté.

Concernant les voyages avec départ ou arrivée après 21 heures, le billet de train ou d'avion "vaudra dérogation", a assuré le Premier ministre.

· 12.000 membres des forces de l'ordre mobilisés

12.000 policiers et gendarmes seront "chaque nuit entre 21h et 6h spécialement chargés de faire vérifier les interdictions" dans les zones concernées par le couvre-feu.

· Les fêtes privées interdites

"Toutes les fêtes privées, comme les mariages ou les soirées étudiantes, qui se tiennent dans des salles des fêtes, dans des salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public seront interdites" sur l'ensemble du territoire, a indiqué le chef du gouvernement.

· Protocole sanitaire renforcé pour les restaurants

"Tous les restaurants de France appliqueront le protocole sanitaire qui a été récemment renforcé et prévoit notamment la limitation à six du nombre de clients par table", a annoncé le Premier ministre.

Ce protocole renforcé, qui était auparavant valable uniquement dans les zones dites d'"alerte maximale", prévoit aussi "l'enregistrement du nom des clients pour faciliter le contact tracing", a-t-il précisé.

Le nouveau protocole sanitaire invite les entreprises à définir "un nombre minimal" de jours de télétravail par semaine et par poste, tandis que dans la fonction publique les administrations devront mettre en place une organisation permettant deux à trois jours de télétravail par semaine.

· Les mesures d'aide aux entreprises

Fonds de solidarité, exonération de charges, prêt garanti par l'Etat... Le gouvernement va renforcer ses dispositifs d'aides pour soutenir les entreprises situées dans les zones de couvre-feu. Retrouvez ici notre article avec le détail de ces dispositions.

Esther Paolini Journaliste BFMTV