BFMTV

Attentats de Paris: comment la mairie veut rendre hommage aux victimes

Fleurs, messages, dessins... Le mémorial improvisé place de la République à la mémoire des 17 victimes des attentats de Paris, photographié le 7 février 2015.

Fleurs, messages, dessins... Le mémorial improvisé place de la République à la mémoire des 17 victimes des attentats de Paris, photographié le 7 février 2015. - Joel Saget - AFP

Des plaques commémoratives, la plantation d'oliviers place de la République et peut-être un café Charlie, le premier adjoint à la Maire de Paris, Bruno Julliard, a détaillé au Parisien comment la ville envisageait de rendre hommage aux victimes des attentats de janvier 2015.

Le détail des commémorations envisagées par la mairie de Paris pour rendre hommage aux victimes des attentats de janvier 2015 sera présenté la semaine prochaine devant le Conseil de Paris, révèle Le Parisien. Bruno Julliard, premier adjoint en charge de la Culture auprès d'Anne Hidalgo, a expliqué comment il se concertait depuis "de longues semaines" avec les familles des victimes sur la meilleure manière de procéder. Les tueries de Charlie Hebdo, de Montrouge et de l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes avaient fait 17 morts, avant que ne soient mis hors d'état de nuire les frères Kouachi et Amedy Coulibaly.

Trois plaques pour les trois attentats parisiens

Premier aménagement classique mais pérenne, trois plaques commémoratives vont être apposées, détaille Bruno Julliard. L'une sera apposée devant l'immeuble de la rue Nicolas-Appert où étaient logés les bureaux de l'hebdomadaire satirique. Une deuxième sera fixée sur le Boulevard Richard-Lenoir, près de l'endroit où Ahmed Merabet, un policier en patrouille, avait été froidement abattu par les frères Kouachi, sur le trottoir. Une troisième plaque sera aussi installée devant le supermarché casher de la porte de Vincennes.

En accord avec les familles des victimes, le texte inscrit au niveau de l'ancien siège de Charlie Hebdo se veut sobre: "A la mémoire des victimes de l'attentat terroriste contre la liberté d'expression". A la supérette Hyper Cacher figureront simplement les noms des quatre personnes décédées, dont deux avaient 20 et 21 ans.

Un bosquet d'oliviers place de la République

La mairie envisage aussi de planter 17 oliviers "symboles de paix", pour les 17 victimes des attentats place de la République. L'endroit avait été, dès le lendemain de la tuerie de Charlie Hebdo, un lieu de rassemblements spontanés des Parisiens voulant rendre hommage aux victimes, dont des caricaturistes très connus. Ce "bosquet où les gens pourront déambuler" devrait être installé soit à l'est, soit au nord de la vaste place.

Si, conformément à la préférence municipale, l'oliveraie était plantée au nord, un café Charlie pourrait succéder au café Monde et Médias, ravagé en février dernier par un incendie. Mais il faut encore que l'hebdo consente à l'utilisation de sa marque, précise l'élu.

Ces installations devraient être effectuées à l'occasion du premier anniversaire des attentats, en janvier prochain. Elles pourraient s'accompagner "d'un concert ou au contraire d'une marche silencieuse".

D. N.