BFMTV

Arrêtés anti-burkini: le Conseil d'Etat va trancher à 15h

Un modèle de burkini sur un mannequin en août 2016.

Un modèle de burkini sur un mannequin en août 2016. - MOHD RASFAN - AFP

Alors que le débat s'emballe au niveau politique et que la polémique enfle sur les réseaux sociaux, le Conseil d'Etat, juridiction de dernier recours, examine jeudi la légalité des arrêtés anti-burkini, très critiqués en France comme à l'étranger. La plus haute juridiction administrative française, saisie en particulier par la Ligue des droits de l'homme (LDH) et le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF), réunit à 15h00 une formation de trois juges.

Ils devraient ensuite rendre leur décision dans un délai de 48 heures.

Le Conseil d'Etat examine un "référé-liberté", une demande de suspension en urgence d'un arrêté de la commune de Villeneuve-Loubet (Côte d'Azur). Mais il est en réalité appelé à trancher la querelle juridique pour la trentaine de communes françaises qui exigent sur leurs plages, cet été, une tenue "respectueuse des bonnes moeurs et de la laïcité" au nom de "l'ordre public".

Quelle que soit sa décision, il est peu probable que retombe la polémique sur ces tenues de bain couvrant le corps des cheveux aux chevilles, et plus largement sur la place de l'islam en France.