BFMTV

Armée: les femmes - enfin - autorisées à bord des sous-marins

Un sous-marin nucléaire dans la baie de Toulon, dans le Sud-Est de la France (Photo d'illustration)

Un sous-marin nucléaire dans la baie de Toulon, dans le Sud-Est de la France (Photo d'illustration) - -

Dès 2017, trois femmes devraient embarquer à bord d'un sous-marin nucléaire. C'est une première dans l'armée française.

C'est une révolution. La marine française a décidé d'affecter trois femmes officiers à bord d'un sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE). La formation débutera en 2015 pour ces trois officiers, qui devraient pouvoir embarquer en 2017 à bord d'un sous-marin nucléaire, a annoncé mardi Jean-Yves Le Drian.

Le ministre de la Défense s'exprimait à l'occasion de la remise du rapport sur la prévention des risques de harcèlement sexuel et moral dans les armées.

Jusqu'ici, les femmes n'étaient pas autorisées dans les équipages des sous-marins. L'affectation de ces trois femmes officiers, réalisée à titre expérimental, pourrait conduire à terme à l'ouverture pérenne de la filière sous-marine au personnel féminin.

A. K. avec AFP