BFMTV

Affaire Mila: une solution trouvée pour rescolariser l'adolescente, selon le ministre de l'Education

Jean-Michel Blanquer, le 15 janvier 2020

Jean-Michel Blanquer, le 15 janvier 2020 - LUDOVIC MARIN / AFP

Victime de menaces de mort et de harcèlement, la jeune fille de 16 ans avait été obligée de quitter son lycée depuis la publication de sa vidéo controversée.

Deux semaines après la publication de sa vidéo controversée sur l'islam, Mila, lycéenne de la région lyonnaise, va pouvoir être rescolarisée, a annoncé Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education, dans une interview accordée au Dauphiné Libéré.

"Je dois bienveillance et protection à tous les élèves de notre pays. Pour la rescolarisation, la solution est trouvée, en lien avec sa famille", a affirmé le ministre qui "condamne toute forme de retour insidieux d’un délit de blasphème qui n’existe plus dans notre droit depuis 1881". 

"Je n'ai jamais voulu viser des êtres humains"

Depuis la publication de sa vidéo controversée sur l'islam il y a deux semaines, Mila n'avait pas pu retourner en cours. Victime de harcèlements, de menaces de mort et de viol, elle et sa famille bénéficient aussi d'une protection policière

Invitée sur TMC dans l'émission Quotidien lundi, la lycéenne avait assuré ne pas regretter ses propos revendiquant son "droit au blasphème". 

"Je m'excuse un petit peu pour les personnes que j'ai pu blesser, qui pratiquent leur religion en paix, et je n'ai jamais voulu viser des êtres humains, j'ai voulu blasphémer, j'ai voulu parler d'une religion, dire ce que j'en pensais", avait-t-elle cependant précisé.
Benjamin Rieth