BFMTV

A Paris, les grands panneaux publicitaires vont disparaître

La mairie de Paris a décidé de supprimer les 350 panneaux publicitaires de 8m2 éparpillés dans la ville. Ils seront remplacés par des panneaux plus petits avec à la clé une diminution de 40% des surfaces publicitaires.

Paris s'attaque à la pollution visuelle. La mairie de Paris prévoit de supprimer de tout son territoire les 350 grands modèles de panneaux publicitaires qui mesurent 8m2. Cette suppression intervient dans le cadre du renouvellement du contrat de mobilier urbain d'information avec le groupe JCDecaux, qui doit intervenir lors du Conseil de Paris fin mars. En supprimant les panneaux de 8m2 du paysage, la surface publicitaire disponible sera diminuée de 40%. Une amélioration non négligeable pour la ville.

"On envoie un message important qui est la réduction de l'espace publicitaire dans l'espace public. 40%, c'est quand même quelque chose d'assez significatif. Ca veut dire la suppression de tous les panneaux de 8m2, c'est-à-dire les panneaux les plus grands et ceux qui étaient les plus disproportionnés par rapport à ce qu'est un centre ville", souligne Jean-Louis Missika, adjoint à la mairie de Paris en charge de l'urbanisme. 

Pour autant, Paris ne renonce pas à la publicité comme l'avait par exemple décidé la ville de Grenoble. Si la surface publicitaire va bien être réduite à Paris, le nombre de panneaux ne va pas diminuer. Le territoire parisien comptera toujours 1.630 de ces affichages mais les grands panneaux laisseront leur place à des plus petits de 2m2. Car ces panneaux représentent une ressource financière importante pour la ville qui avec ce nouveau contrat devrait percevoir au minimum 30 millions d'euros par an de redevance.

Les panneaux de 8m2 vont être remplacés par des panneaux de 2m2.
Les panneaux de 8m2 vont être remplacés par des panneaux de 2m2. © BFM Paris

Des panneaux éteints la nuit 

Autre nouveauté, la mairie de Paris va également développer du mobilier plus innovant avec 15% de panneaux constitués d'écrans numériques connectés. Ces supports pourront comporter des informations locales comme un plan du quartier ou les événements en cours dans les environs.

La Ville compte également faire des économies d'énergie de l'ordre de 31% avec un éclairage des panneaux variant selon la météo et l'heure de la journée. Ils seront par ailleurs tous éteints entre 1h et 6h du matin, promet la mairie. 

Carole Blanchard avec Anne-Laure Banse