BFMTV

33.000 foyers toujours sans électricité: "Tout sera rétabli dans le courant de la journée"

Enedis explique que le délai de rétablissement du courant est notamment lié aux difficultés d'accès de ses agents, en raison des routes bloquées par la neige ou par les chutes d'arbres.

Quatre jours après l'épisode neigeux qui a frappé le Sud-Est, 33.000 foyers restent privés d'électricité ce lundi matin dans la Drôme, l'Ardèche et l'Isère. "Dans le courant de la journée, tout sera rétabli", a assuré sur BFMTV Robin Devogelaere, directeur de la communication d'Enedis. Au plus fort de la crise, après les intempéries, ils étaient près de 330.000 à être concernés, a-t-il rappelé.

L'électricien a assuré avoir été "très mobilisés dès les premières alertes", mais a justifié le délai d'intervention par les conditions météorologiques particulièrement difficiles de ces derniers jours. "L'ensemble des accès (aux communes concernés) étaient bloqués soit par la neige, soit par des arbres", a affirmé Robin Devogelaere.

Une mise en garde pour les groupes électrogènes

En attendant le retour de l'électricité, Enedis a "posé plusieurs centaines de groupes électrogènes de type industriel de forte puissance" et a proposé, avec l'aide des communes, "des lieux de vie raccordés, connectés à l'électricité", pour permettre aux habitants de se réchauffer ou de recharger leurs téléphones.

L'électricien a mis en garde les propriétaires de groupes électrogènes privés, après la mort d'un couple de septuagénaires intoxiqué au monoxyde de carbone dans l'Isère. "Il faut absolument les installer en dehors de l'habitation parce qu'ils peuvent produire du monoxyde de carbone inodore et extrêmement dangereux", a ainsi rappelé Robin Devogelaere.

Mathieu Dehlinger