BFMTV

Un séisme ressenti à Athènes, réplique de celui du 19 juillet

Athènes pendant le premier séisme du 19 juillet dernier (Photo d'illustration)

Athènes pendant le premier séisme du 19 juillet dernier (Photo d'illustration) - EUROKINISSI / AFP

Un tremblement de terre de magnitude 4,2 a été ressenti ce dimanche à Athènes. Il s'agit d'une réplique d'un de plus forte intensité datant du 19 juillet.

Un tremblement de terre, une réplique de celui de plus forte intensité du 19 juillet dernier, a été ressenti ce dimanche à Athènes, sans y faire de victimes ou de dégâts matériels, a annoncé l'Institut grec de géodynamique.

L'épicentre de cette secousse de magnitude 4,2 était situé à 23 kilomètres au nord-ouest de la capitale grecque. Il n'y a "aucune raison d'être inquiet. C'est une réplique normale" du séisme qui s'est produit neuf jours auparavant, a déclaré à l'Agence de presse d'Athènes le directeur de l'Institut de géodynamique, Akis Tselentis.

La magnitude du tremblement de terre du 19 juillet qui avait secoué la capitale, entraînant notamment des perturbations sur les lignes téléphoniques, avait été de 5,1, a-t-il rappelé (elle avait été évaluée à 5,3 par l'institut géologique américain USGS, la référence mondiale en matière de sismologie). Son épicentre se trouvait également à 23 kilomètres au nord-ouest d'Athènes. 

Située sur d'importantes failles géologiques

Le dernier grand séisme - survenu en 1999 et d'une magnitude de 5,9 - avait fait 143 morts dans la région de la capitale grecque, laissant des souvenirs traumatisants dans la population.

La Grèce est située sur d'importantes failles géologiques et les tremblements de terre y sont fréquents, le plus souvent sans faire de victimes.En juillet 2017, un séisme de magnitude 6,7 sur l'île de Kos, dans la mer Egée, avait provoqué la mort deux personnes et d'importants dégâts.

Clément Boutin avec AFP