BFMTV

Un épisode méditerranéen lié à la tempête Gloria attendu dans le Sud-Ouest à partir de lundi

Un épisode méditerranéen va toucher plusieurs départements du Sud-Ouest de la France à partir de lundi. De fortes pluies, des vents violents et d'importants cumuls de neige sont prévus par Météo France, notamment sur les Pyrénées-Atlantiques.

Une importante perturbation orageuse baptisée "Gloria" va s'abattre sur le Sud-Ouest de la France à partir de ce lundi, selon Météo France. Cette dépression, qui devrait produire de fortes pluies et vents dans le golfe du Lion, devrait également toucher le littoral catalan, déjà placé en alerte rouge pour des risques d'inondations et de submersion lundi et mardi. 

Un vent d'est/nord-est se renforcera dans la journée de lundi en Méditerranée pouvant atteindre 80 à 90 km/h, le long du littoral provençal jusqu'à la Corse. Ce vent s'accompagnera d'une masse pluvieuse, des Pyrénées au pourtour méditerranéen, qui touchera en premier le sud et l'est de la Corse en donnant de forts cumuls de pluie et de la neige à partir de 900 à 1.100 mètres d'altitudes.

Risques d'avalanche et d'inondations

Cette dégradation pluvieuse s'étendra ensuite vers les Pyrénées-Orientales où les cumuls de précipitations seront importants, avec de la neige à partir de 500 mètres d'altitude en fin de matinée, puis vers 700 à 800 mètres en cours de journée. Le département a d'ailleurs été placé en vigilance orange pour neige et verglas par Météo-France ce lundi matin. 

Cet épisode très perturbé devrait se poursuivre sur le Roussillon et principalement sur les Pyrénées-Orientales durant plusieurs jours, et finir par donner de gros volumes de neige. Ces précipitations pourraient représenter plus de 300 mm en 48 heures, soit des cumuls entre 1,5 et 2,5 mètres en montagne. Météo France met en garde contre un fort risque d'avalanches.

L'observatoire Keraunos met lui aussi en garde contre des risques d'inondations entre lundi soir et mardi soir dans le Sud-Ouest, en raison de l'épisode neigeux également prévu à basse altitude. "Attention, cette neige va ensuite fondre, aggravant le risque d'inondations", écrit l'institut.

Jeanne Bulant