BFMTV

Soyouz n'a pas pu s'arrimer à l'ISS à cause d'un problème technique

Le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan

Le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le retard de l'arrimage du vaisseau Soyouz est dû à un problème dans le "système d'orientation", a expliqué l'agence spatiale russe. Trois astronautes sont à bord.

Le procédure d'approche prendra plus de temps que prévu. Un problème technique a empêché mercredi matin l'arrimage à la Station spatiale internationale (ISS) d'un vaisseau russe Soyouz lancé dans la nuit avec trois astronautes russes et américain.

L'arrimage du vaisseau, qui était prévu à 3h04 GMT, est désormais reporté à la nuit de jeudi à vendredi (23h58 GMT), selon l'agence spatiale russe Roskosmos.

"Cette décision est due à des complications apparues dans le fonctionnement du système d'orientation du vaisseau", a indiqué Roskosmos. "Les informations sont en cours d'analyse", a indiqué la même source.

"Le vaisseau n'était pas dans la bonne position"

"L'équipage est en bonne santé, les paramètres du milieu de vie (dans le vaisseau) sont normaux. L'équipage a retiré les scaphandres et continue le vol en régime normal", a encore souligné l'agence russe.

L'agence spatiale américaine Nasa a fait état de l'incident sur son site, indiquant que le vaisseau n'avait pas été en mesure d'affiner son approche de l'ISS mercredi matin. "Les contrôleur de vol à Moscou analysent les données pour déterminer la raison pour laquelle la mise à feu du troisième propulseur n'a pas eu lieu", a indiqué la Nasa.

"Les premières informations indiquent que le problème pourrait être que le vaisseau n'était pas dans la bonne position ou orientation", ajoute la Nasa. "La cause n'est pas encore claire: c'est soit mathématique, soit un problème de capteur, mais a priori c'est une question de mathématiques", a indiqué à l'agence Interfax Vitali Lopota, directeur général de RKK Energia, qui conçoit et produit les vaisseaux Soyouz.

M. T. avec AFP