BFMTV

Pollution: des associations vont porter plainte contre X

Panneaux invitant les automobilistes, le 12 décembre 2013, à réduire leur vitesse en raison d'un pic de pollution.

Panneaux invitant les automobilistes, le 12 décembre 2013, à réduire leur vitesse en raison d'un pic de pollution. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Alors que la région parisienne traverse depuis mercredi un pic de pollution aux particules, plusieurs associations ont décidé de déposer plainte mardi contre X mardi, selon France Info.

L'île-de-France connaît ces derniers jours des conditions météo exceptionnelles... qui s'accompagnent d'un pic de pollution aux particules. Cet épisode de pollution devrait, selon Airparif, dépasser lundi le seuil d'information. Plusieurs associations, Ecologie sans frontière, Respire et Le Rassemblement pour la planète ont décidé de déposer plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui, rapporte lundi France Info.

"La société civile se rebiffe. L’association Ecologie sans frontière porte plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui. L’association Respire a collaboré avec ESF et soutient cette plainte, qui sera déposée mardi matin au pôle santé publique du parquet de Paris", indique ainsi Respire sur son site.

Risque pour la santé humaine

Selon le site d'Airparif, le seuil d'information correspond à "un niveau de concentration de polluants dans l'atmosphère au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé humaine de groupes particulièrement sensibles au sein de la population, justifiant des mesures d’information et de recommandation pour réduire certaines sources.

Les causes de la pollution

Les pollutions aux PM10, poussières de compositions diverses, sont fréquentes en hiver, avec l'augmentation des émissions liées au chauffage, principalement à bois mais aussi au fioul, et de conditions météorologiques souvent défavorables à la dispersion des polluants.

Elles sont également favorisées par l'"inversion de température". En situation normale, l'air chaud contenant les polluants tend à s'élever naturellement. Mais quand le sol refroidit fortement pendant la nuit en hiver, les polluants se trouvent piégés sous un effet de "couvercle" d'air chaud.

Générées également par l'industrie et le transport (diesel), les particules peuvent provoquer de l'asthme, des allergies, des maladies respiratoires ou cardiovasculaires.

La rédaction