BFMTV

Octobre 2019 a été le mois d'octobre le plus chaud jamais enregistré dans le monde

-

- - (photo d'illustration) - Flickr/Spry

Le service européen Copernicus a révélé, ce mardi, que le mois d'octobre 2019 a été le mois d'octobre le plus chaud jamais enregistré sur la planète.

Octobre 2019 a été le mois d'octobre le plus chaud jamais enregistré sur la planète, a annoncé ce mardi le service européen Copernicus sur le changement climatique, notant qu'il s'agit du 5e mois consécutif battant ou s'approchant d'un record.

Le mois d'octobre de cette année a été 0,63°C au dessus de la température moyenne de la période de référence 1981-2010, battant de très peu (0,01°C) octobre 2015, mais à 1,2°C au dessus de la température pré-industrielle.

"C'est le cinquième mois d'affilée qui enregistre un record ou s'approche de très près d'un record", a souligné Copernicus dans un communiqué.

Juin 2019 avait été le mois de juin le plus chaud et juillet avait atteint le record absolu du mois le plus chaud jamais enregistré. Août 2019 s'était classé deuxième mois d'août et septembre 2019 en première position de tous les mois de septembre.

Les quatre dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées sur la planète 

Les températures du mois d'octobre 2019 ont été au-dessus des moyennes de la période de référence de 1981-2010 en Europe, notamment dans l'Est et dans le Sud-Est du continent. 

Dans le reste du monde, les températures dans l'hémisphère Nord en octobre 2019 ont été "sensiblement en hausse notamment dans des parties de l'Arctique, du Moyen-Orient, à l'Est des Etats-Unis et du Canada, en Afrique du Nord et en Russie", par rapport à la période de référence de 1981-2010.

Les températures ont, cependant, été "considérablement en-dessous des moyennes dans une grande partie de l'ouest des Etats-Unis et du Canada, mais également dans certaines parties de l'Afrique tropicale et de l'Antarctique". 

Si Copernicus précise que ses chiffres peuvent être différents par rapport à d'autres données, un consensus existe pour attester de la chaleur exceptionnelle de 2016 et des coups de chaud en 2015, 2017, 2018 et 2019. Tous les organismes récoltants des données sur le climat s'accordent aussi sur le fait que l'augmentation moyenne de la température est de 0,18°C par décennie depuis la fin des années 1970. 

En août, l'Organisation météorologique mondiale (OMM) estimait déjà que l'année 2019 se classerait dans le top 5 des prévisions, en ligne avec les impacts du changement climatique prévus par les scientifiques.

Clément Boutin avec AFP