BFMTV

Lozère: des empreintes de dinosaures découvertes au plafond d’une grotte

La grotte de Castelbouc où des empreintes ont été découvertes par les paléontologues.

La grotte de Castelbouc où des empreintes ont été découvertes par les paléontologues. - EURL RÉMI FLAMENT

Au plafond de la grotte de Castelbouc, des paléontologues ont découvert des traces du passages de trois dinosaures géants, probablement de la famille des titanosauriformes, une espèce d’herbivores s’apparentant aux diplodocus.

Il y a 168 millions d’années, à l’ère du Jurassique moyen, des dinosaures ont marqué de leur empreinte une grotte de Lozère. Des scientifiques en ont fait la surprenante découverte... au plafond de la cavité de Castelbouc, selon une étude publiée dans le Journal of Vertebrate Paleontology et mise en ligne dans son intégralité par l'Association Paléontologique des Hauts Plateaux du Languedoc.

Ces traces de pas - les premières jamais retrouvées dans une cavité naturelle - appartiennent à trois animaux, elles sont longues de 1,25 mètre et extrêmement bien préservées, avec des marques de doigts, de coussinets et de griffes, précise France Bleu Lozère.

L’espèce de dinosaures qui a imprimé ses pas au plafond de la grotte est inconnue mais d’après les scientifiques, "elles correspondent au passage de gros dinosaures quadrupèdes et herbivores, des sauropodes probablement du groupe des titanosauriformes qui compte dans ses rangs parmi les plus gros animaux ayant existé sur Terre" explique à Sciences et Avenir le paléontologue Jean-David Moreau qui a repéré les empreintes.

Un site autrefois recouvert d'eau

Mais comment leurs empreintes ont-elles pu se retrouver au sommet de la caverne? Les paléontologues ont analysé les sédiments qui constituent le site afin de savoir à quoi il ressemblait 168 millions d’années auparavant. Ils ont notamment découvert des petites dents de poissons indiquant que dans cette région, les dinosaures vivaient à l’époque au bord de la mer. Les dinosaures ont ainsi laissé leurs empreintes sur une plage qui s’est fossilisée et sous laquelle une grotte s’est ensuite creusée. Ce sont donc leurs empreintes, vues d’en-dessous, qui apparaissent de nos jours.

Cette grotte est un lieu insolite pour faire la découverte de traces de dinosaures, généralement retrouvées dans des mines, note Nature. C’est d’ailleurs par hasard que celles-ci ont été mises à nues dans cette cavité à laquelle on accède après être descendu 500 mètres sous terre, en passant par de longs labyrinthes.

"Un des spéléologues qui me devançait s'est retourné vers moi et avec la lampe de son casque a projeté un éclairage rasant au plafond qui a permis de faire ressortir les marques", explique à Sciences et Avenir le paléontologue Jean- David Moreau.

Et d’ajouter: "Il y a des centaines de personnes qui fréquentent ce lieu, mais personne ne l’avait jamais vraiment regardé en levant les yeux. Et les lampes des frontales ne permettent pas de bien voir."

Ambre Lepoivre