BFMTV

L'homme de Néandertal explorait les grottes bien avant Homo sapiens

Les constructions de la grotte de Bruniquel.

Les constructions de la grotte de Bruniquel. - Capture d'écran Youtube

Des structures découvertes dans la grotte de Bruniquel (Tarn-et-Garonne) ont été assemblées il y a 175.000 ans. Seuls les Néandertaliens peuvent donc en être les auteurs.

L’homme de Neandertal n’était pas celui que vous croyez. C’est en tout cas l’enseignement qu’on peut tirer de la publication d’une équipe de scientifiques dans la prestigieuse revue scientifique Nature en date du 25 mai 2016.

Les savants ont expertisé des structures circulaires composées de stalagmites brisées gisant à 330 mètres au fond de la grotte de Bruniquel dans le Tarn-et-Garonne, explique L’Obs.

Des structures vieilles de plus de 176.000 ans 

Ces cercles avaient été mis à jour dans les années 1990 mais il faut attendre une vingtaine d’années avant que les outils de la science permettent de les dater avec précision. Si la raison profonde cachée derrière ces curieux assemblages (qu’elle soit rituelle, pratique ou absurde) reste inconnue, leur ancienneté démasque leurs auteurs: vieilles de 176.500 ans (à mille ans près, selon la méthode de datation à l’uranium-sodium utilisée), elles ne peuvent qu’être l’œuvre des Néandertaliens.

En effet, à cette époque reculée, ils sont les seuls à peupler l’Europe. Homo sapiens, l’espèce d’hominidés qui les supplantera rapidement, n’arrive lui en Europe qu’il y a 45.000 ans.

Une nouvelle donne pour l'histoire de l'humanité

Les traces de chaleurs retrouvées sur les structures découvertes dans la caverne de Bruniquel, et notées par Le Monde, ne laissent en tout cas aucun doute sur la fréquentation humaine des lieux. Si pour le moment, il serait fumeux d’avancer une explication à ces explorations de grottes dans un noir profond par des Néandertaliens seulement armés de torches, la révélation de Bruniquel rebat les cartes de notre perception de l’histoire de l’humanité.

Jusqu’à ces dernières années, on ne voyait en l’homme de Neandertal qu’un hominidé extrêmement primitif qui n’aurait pas fait le poids face à la sophistication de l’Homo Sapiens. On a, depuis, appris que les Néandertaliens enterraient leurs morts et parvenaient à faire du feu.

Avant l’exploration de Bruniquel, c’était la grotte de Chauvet qui retenait le plus souvent l’attention des spécialistes de la préhistoire. L’Homo sapiens se l’était appropriée il y a 38.000 ans…soit 140.000 ans donc ou presque après que l’homme de Néandertal a colonisé ses propres cavernes. Les Néandertaliens ont enfin de quoi se sentir moins bêtes que leurs rivaux.

R.V