BFMTV

EN IMAGES - La Lune, une destination fantasmée pendant des siècles

Depuis des siècles, le voyage sur la Lune est un fantasme prisé des artistes.

Depuis des siècles, le voyage sur la Lune est un fantasme prisé des artistes. - Montage BFMTV (Crédits: Gallica / Wikimedia Commons)

Au IIe siècle, Lucien de Samosate rêvait déjà d'explorer la Lune. Récits fantastiques, films, gravures, opéras, jeux de société... Avant de poser le pied sur la Lune en 1969, les hommes n'ont cessé de s'imaginer ce qu'ils trouveraient là-haut.

Un orbe blanc, suspendu dans le noir de la nuit, parfois dans le bleu du jour. Telle est la plus proche voisine de la Terre, observée d'un oeil curieux par les hommes depuis la nuit des temps. Un os d'ivoire trouvé en Ukraine, daté de plus de 10.000 ans, comporte des encoches constituant très probablement un calendrier lunaire.

Au-delà de la simple observation et des questions sur la nature de cette sphère suspendue au-dessus de nos têtes, germe peu à peu l'idée de sauter le pas, de se propulser dans le grand vide et d'aller explorer la Lune. 

IIe siècle, les écrits de Lucien de Samosate

Bien avant Tintin et Jules Verne, Lucien de Samosate est sans doute l'un des premiers à conter un voyage sur la Lune. Ses écrits datent du IIe siècle de notre ère. Ils nous sont parvenus grâce à la traduction française de Nicolas Perrot d'Ablancourt en 1683, visible dans l'exposition La Lune: du voyage réel aux voyages imaginaires (au Grand Palais jusqu'au 22 juillet).

Le roi de la Lune, Endymion, y offre son fils en mariage au narrateur. Dans ce pays lunaire, ce sont "des mâles qui y perpétuent l'espèce, les mariages n'ont donc lieu qu'entre mâles, et le nom de femme y est inconnu". 

1638, L'Homme dans la Lune de Godwin

Bien plus tard, Francis Godwin écrit L'Homme dans la Lune. Dans cet ouvrage publié en 1638, Dominique Gonzales invente une machine volante. Tirée par de grandes oies, elle lui permet d'échapper à la flotte britannique. Au bout de douze jours, il arrive sur la Lune où il découvre les Luniens (ou les Lunaires, selon les versions). Il se fait à leur langue, leurs coutumes, puis, frappé du mal du pays, finit par revenir sur Terre.

Illustration de L'Homme dans la Lune, de Francis Godwin, traduit  en 1648 par Jean Baudoin.
Illustration de L'Homme dans la Lune, de Francis Godwin, traduit en 1648 par Jean Baudoin. © Wikimedia Commons

Ce roman aura une grande influence sur les récits d'aventures fantastiques des décennies et siècles suivants, de Jonathan Swift à H.G. Wells en passant par Jules Verne.

Les Estats et Empires de la Lune de Cyrano de Bergerac (1657)

Savinien de Cyrano (le vrai Cyrano de Bergerac, dont s'est inspiré Edmond Rostand), y fait même allusion dans L'Histoire comique contenant les Estats et Empires de la Lune (1657). Son héros rencontre Dominique Gonzales, resté sur la Lune. 

L'imaginaire n'empêche pas les scientifiques de réaliser des observations déjà très détaillées du satellite naturel de la Terre, comme cette cartographie de 1724 exposée à la Bibliothèque nationale de France jusqu'au 21 juillet, à l'occasion du Monde en sphères

La Lune selon Gustave Doré

La Lune inspire aussi les écrivains d'aventures. En 1866, Théophile Gautier, auteur du Capitaine Fracasse, traduit Les Aventures du baron Münchhausen: un voyage vers la Lune, illustré par nul autre que Gustave Doré lui-même.

Il serait dommage d'éclipser La Lune ou le pays des Coqs, une "Histoire merveilleuse, incroyable et véridique, contenant les principaux traits de la vie de PÉLICAN XXXI, papa des Coqs" contée par "un homme qui a voyagé dans la Lune". Sous ses allures (extrêmement) loufoques, cet ouvrage de Rougemaître est en réalité très politique et une critique de Louis XVIII.

"L'opéra-féerie" de 1875

La fin du XIXe siècle permet aux artistes, notamment grâce à diverses innovations, de partager concrètement leurs visions fantasmées de la Lune. L'"opéra-féerie" Voyage dans la Lune présente ainsi 23 tableaux en 1875, à la fois sur scène au Théâtre de la Gaîté et en images. 

1902, le mythique Voyage dans la Lune de Méliès

Le Voyage dans la Lune (1902) de Georges Méliès est évidemment un classique des représentations lunaires, avec un vaisseau qui éborgne la Lune et ses passagers qui errent entre roches et champignons. 

Il fait écho aux romans de Jules Verne: De la Terre à la Lune, trajet direct en 97 heures, publié plus de 35 ans plus tôt, et Autour de la Lune

L'esthétique spatiale du XXe siècle

A la même époque, le maître de la science-fiction H.G. Wells publie Les Premiers Hommes dans la Lune. L'affiche de son adaptation au cinéma en 1964 par Nathan Juran reflète l'esthétique de nombreuses oeuvres précédant la conquête spatiale, tout comme celle d'Une femme sur la Lune de Fritz Lang (1929). 

On retrouve cette esthétique en couverture de Mécanique populaire, une revue de vulgarisation technique de l'époque qui s'intéresse aussi aux innovations scientifiques. En 1950 et 1959, deux unes sont notamment consacrées à la "course vers la Lune".

Deux couvertures du magazine Mécanique populaire, de 1950 et 1959.
Deux couvertures du magazine Mécanique populaire, de 1950 et 1959. © Mécanique populaire / Journaux-collection.com

Les astronautes inspirés par Tintin

Au début des années 1950 sortent les mythiques Objectif Lune et On a marché sur la Lune de Hergé. Tintin fait rêver des milliers d'enfants, dont Bernard Foing, astrophysicien et directeur du groupe international d'exploration lunaire à l'ESA.

"Pendant mon enfance, je croyais toujours que nous avions atterri sur la Lune en 1954 avec Tintin", confie-t-il à BFMTV.com. "Je lisais des BD à l'époque, et on m'a dit après que les Américains les premiers à avoir été sur la Lune. C'est seulement après que j'ai reconstruit l'histoire", explique le scientifique. 

1959: L'épopée spatiale dont vous êtes le héros

Bien moins connu, un jeu de société de 1968 permet aussi aux enfants ce suivre "la course à la Lune". Ce globe lunaire, exposé à la BnF à l'occasion du Monde en sphères jusqu'au 21 juillet, est fabriqué par les éditions Mont Blanc. Il est livré avec des petits pions-fusées magnétiques rouges (pour l'URSS) et blancs (pour les Etats-Unis). Les différents points d'impacts des fusées sont notés à partir de 1959. 

Globe lunaire éducatif: jeu d'actualité avec fusées et cosmonautes magnétiques russes et américains, jouets Mont Blanc. (1968)
Globe lunaire éducatif: jeu d'actualité avec fusées et cosmonautes magnétiques russes et américains, jouets Mont Blanc. (1968) © Exposition "Le Monde en sphères" à la Bibliothèque nationale de France.
Globe lunaire éducatif: jeu d'actualité avec fusées et cosmonautes magnétiques russes et américains, jouets Mont Blanc. (1968)
Globe lunaire éducatif: jeu d'actualité avec fusées et cosmonautes magnétiques russes et américains, jouets Mont Blanc. (1968) © Exposition "Le Monde en sphères" à la Bibliothèque nationale de France.

La notice poursuit: "Enfin, quand arrivera le grand jour du premier cosmonaute se posant sur la lune, vous placerez ce héros historique sur le globe, exactement au lieu même de son atterrissage. Sera-t-il rouge ou blanc?" 

"des hommes sur la lune: 50 ans d'épopée spatiale"

Cet article est le premier volet d'une série qui célèbre le 50e anniversaire de la mission Apollo 11, qui a vu les premiers astronautes poser le pied sur notre satellite naturel le 20 juillet 1969.

1 - 2 - 3 - 4 - 5

Liv Audigane