BFMTV

La curieuse histoire des bobines oubliées de la Nasa, estimées aujourd'hui à des millions de dollars

Neil Armstrong et Buzz Aldrin plantent le drapeau américain sur le sol lunaire, le 20 juillet 1969.

Neil Armstrong et Buzz Aldrin plantent le drapeau américain sur le sol lunaire, le 20 juillet 1969. - NASA - AFP

Un ancien stagiaire a acheté en 1976 des centaines de bobines de films à la Nasa. Ni lui ni l'agence spatiale ne savaient qu'elles contenaient des enregistrements d'époque des premiers pas d'Armstrong et Aldrin sur la Lune.

C'est l'histoire de pellicules qui auraient bien pu prendre la poussière dans un garage pendant cinquante autres années. En 1976, un stagiaire de la Nasa nommé Gary George débourse 217,77 dollars (environ 192 euros, au cours d'aujourd'hui) pour 1150 bobines de films dont l'agence spatiale veut se débarrasser. 

Dans le lot, environ 65 boîtes de bobines utilisées par les stations de télévision locales. L'idée de Gary George est de leur vendre ces films, certes d'occasion mais de bonne qualité: à l'époque, une bobine neuve coûte environ 260 dollars. Le jeu en vaut la chandelle. 

Mais c'est loin d'être la meilleure marge que Gary George fera dans sa vie. Après avoir vendu une partie des bobines et donné d'autres, il garde trois boîtes sur les conseils de son père. Celui-ci a remarqué que leurs étiquettes indiquent "APOLLO 11 EVA | July 20, 1969 REEL 1 [–3]" et "VR2000 525 Hi Band 15 ips".

Oubliées pendant trente ans

Pourtant, il ne les visionne pas et les bobines, à l'abri, tombent un peu dans l'oubli jusqu'en 2008. La Nasa cherche alors certains des enregistrements originaux des premiers pas de l'Homme sur la Lune, en juillet 1969, pour les 40 ans de l'exploit. 

Cela met la puce à l'oreille de Gary George, qui visionne les images et se rend compte que l'acronyme EVA est pour "Extravehicular activity". Soit la sortie des premiers astronautes sur la Lune, le 20 juillet 1969. 

Les images sont d'une grande qualité: elles ont d'abord été transmises de la Lune à l'observatoire de Parkes en Australie, puis renvoyées à Houston, où elles ont été converties pour la diffusion à la télévision et enregistrées, notamment sur les bobines de Gary George. 

Depuis, elles ont été visionnées moins de cinq fois, ce qui a préservé leur qualité, selon la maison Sotheby's qui raconte cette histoire. Car le 20 juillet prochain, pour marquer les 50 ans des premiers pas de l'Homme sur la Lune, les trois bobines (et une copie numérique des images) seront mises aux enchères à New York. Elles sont estimées entre un et deux millions de dollars.

Liv Audigane