BFMTV

Des astronautes pensent avoir retrouvé Snoopy, une capsule Apollo perdue depuis 50 ans dans l'espace

Le module de commande Apollo 10, piloté par l'astronaute John Young, est photographié depuis le module lunaire du vaisseau le 22 mai 1969.

Le module de commande Apollo 10, piloté par l'astronaute John Young, est photographié depuis le module lunaire du vaisseau le 22 mai 1969. - NASA / AFP

Baptisée Snoopy, ce module avait servi aux astronautes de la mission Apollo 10, deux mois avant que l'Homme ne pose le pied sur la Lune.

C'est un morceau d'histoire qui s'était perdu dans l'espace il y a 50 ans. Des astronomes britanniques assurent avoir retrouvé Snoopy, le module lunaire qui a servi à la mission Apollo 10, ultime répétition générale avant "le petit pas pour l'homme" et le "bond de géant pour l'humanité" de Neil Amstrong.

Deux mois avant la mission Apollo 11, trois astronautes sont envoyés dans le vaisseau Charlie Brown - compagnon de Snoopy dans la BD Peanuts - autour de la Lune pour des ultimes tests. Le 22 mai 1969, deux astronautes prennent place dans le module lunaire Snoopy, identique à celui qui sera utilisé deux mois plus par tard par Neil Amstrong et Buzz Aldrin, en juillet 1969.

Perdu autour du soleil

Comme prévu, l'engin entame sa descente vers la Lune mais ne se pose pas. A 15,6 km de la surface, les deux astronautes interrompent la manœuvre. Ils rejoignent le vaisseau Apollo puis éjecte le module lunaire sur une orbite héliocentrique, c'est-à-dire autour du soleil. Depuis, l'engin était considéré comme définitivement perdu dans le vide spatial.

Mais en 2011, Nick Howes, astronome de la Société royale d'astronomie de Londres, se lance à sa recherche. Il estime à l'époque ses chances de le retrouver de 1 sur 235 millions. Après avoir analysé avec une équipe de chercheurs des gigaoctets de données radars, l'astronome est pourtant en passe de réussir son pari fou. Il est "à 98% convaincu" de l'avoir retrouvé.

"Tant que personne ne s’en approche de très près pour obtenir un diagramme radar précis, nous ne pouvons pas en être certains", précise-t-il à la chaîne britannique Sky News.

Le ramener sur Terre

Si cette trouvaille présente en apparence peu d'intérêt scientifique, Nick Howes est persuadé qu'il s'agit d'une mission importante. 

"Les gens se disent: à quoi bon? Pour l’archéologie spatiale, c’est intéressant. C’est le seul objet flottant qui nous reste [de la mission Apollo 10, ndlr]. Les missions Apollo furent la plus grande avancée technique de l’histoire de l’humanité", avance-t-il.

L'astronome a même une idée un peu folle: récupérer le module pour le ramener sur Terre. Si la mission a peu de chances d'aboutir en raison de son coût, Nick Howes estime que le patron de SpaceX, Elon Musk, serait le candidat idéal pour mettre en œuvre ce projet. 

Benjamin Rieth