BFMTV

De l'eau sur Mars: pourquoi l'annonce de la Nasa change tout

De l’eau liquide salée coule sur la planète Mars, a annoncé la Nasa lundi. Décryptage d'une découverte qui révolutionne la compréhension de la planète rouge avec Serge Brunier, consultant astronomie et espace de BFMTV.

La Nasa a indiqué ce lundi avoir des preuves paraissant confirmer la présence d'eau liquide aujourd'hui sur Mars sous forme de ruisseaux de saumure, une (eau extrêmement salée). En quoi est-ce une découverte majeure et faut-il en déduire que l’on pourrait bientôt trouver de la vie sur la planète rouge? Eléments de réponse.

L’annonce faite par la Nasa constitue-t-elle une découverte majeure?

Oui. “Ca fait quatre siècles que les astronomes se demandent si Mars n’est pas quelque part la petite soeur de la Terre. Trouver de l’eau liquide sur Mars, ça relève du fantasme, de chercher et de trouver de la vie sur Mars”, rappelle Serge Brunier, consultant astronomie et espace de BFMTV, même si “ce n’est plus une surprise pour les scientifiques de trouver de l’eau” sur la planète rouge.

  • Il est en effet largement admis que Mars a possédé dans le passé de l'eau en abondance sous forme liquide, et qu'elle a encore de l'eau aujourd'hui, mais figée dans la glace souterraine. Et depuis longtemps, les astrophysiciens émettent l'hypothèse que les traces qui apparaissent saisonnièrement sur les pentes de Mars peuvent être formée par des écoulements de saumure, en d’autres termes de solution aqueuse saturée en sel qui ne peut se former sans la présence d'eau.

Mais les scientifiques n'avaient pas pu étayer cette hypothèse jusqu'à présent. Grâce aux images récemment fournies par l'agence spatiale américaine, des scientifiques affirment dans un étude parue lundi dans la revue Nature Geoscience avoir trouvé dans les curieuses lignes apparaissent sur Mars la présence de sels minéraux "hydratés", qui ne se forment qu'en présence d'eau. “Là, les Américains nous disent qu’il y a de l’eau liquide. C’est une très grande découverte”, commente notre expert.

Quelle est l’importance du sel?

Les conditions sur Mars sont “très spéciales”, souligne Serge Brunier. “C’est une planète déserte. C’est un endroit où il fait toujours extrêmement froid, extrêmement sec et où il y a très très peu d’atmosphère”. Notamment en raison de températures souvent bien en-deçà de celles de la Terre, “on ne peut avoir de l’eau normale, non salée, sur Mars que sous forme solide. Il y a une calotte polaire par exemple sur Mars comme sur la Terre, c’est de la glace”.

C’est là que le sel joue un rôle pour que de l’eau y soit présente sous forme liquide. Car “l’eau salée ne gèle pas à la même température que l’eau normale si je puis dire, c’est-à-dire de l’oxygène et de l’hydrogène. L’eau salée, sur Terre, peut geler à -25°C, -30, -35, -50°C en fonction du type de sel que vous mettez dans l’eau”, détaille-t-il.

Les scientifiques appellent “saumure” cette eau liquide extrêmement salée dont la Nasa dit avoir trouvé des preuves. On peut aussi en trouver sur Terre, note Serge Brunier, “en Amérique du sud, comme le désert d’Atacama au Chili, ou en Bolivie le Salar d’Uyuni. C’est une étendue de sel, gorgée d’eau par moments”. “C’est ça qu’on aurait sur Mars”, explique-t-il.

Si il y a de l’eau, ça veut dire qu’il y a de la vie?

Il est trop tôt pour le dire, d’autres recherches doivent être menées pour le découvrir. “La Nasa va continuer à chercher de la vie sur Mars, soit sous forme fossile - c’est ce que font les robots - et sinon - on peut rêver mais ne rêvons pas trop - sous forme actuelle”, analyse Serge Brunier. D’autant plus “qu’on sait par ailleurs qu’il n’y a pas de trace de vivant dans l’atmosphère marsienne. Il n’y a pas de méthane par exemple”, met-il en garde.

Rappelons aussi que “certains scientifiques s’imaginent qu’elle était plus habitable que la Terre au moment de sa formation. Donc ça n’est pas totalement absurde d’imaginer que la vie se serait formée sur Mars avant d’arriver sur Terre sous forme par exemple de météorite”, ajoute l’expert, avant de prévenir “mais là on est quand même dans le domaine du fantasme et de la science fiction…”

  • Toutefois, le timing de l’annonce faite ce lundi par l’agence spatiale américaine pourrait être plus calculé qu’il n’y paraît. “Je ne vous cache pas que le fait que la Nasa annonce cette découverte fin septembre n’est absolument pas dû au hasard”, estime notre expert. “On est au moment des grands arbitrages budgétaires pour la Nasa qui a besoin d’argent tous les ans à demander à l’administration américaine…”
V.R.