BFMTV

Vaccination: le centre de Saint-Priest boudé pour la deuxième semaine consécutive

Le docteur Jean-Louis Bensoussan administre une dose de vaccin Astra-Zeneca à un patient à Gragnague, près de Toulouse, le 26 février 2021.

Le docteur Jean-Louis Bensoussan administre une dose de vaccin Astra-Zeneca à un patient à Gragnague, près de Toulouse, le 26 février 2021. - Fred SCHEIBER © 2019 AFP

210 personnes bénéficiant de créneaux dédiés ont reçu une dose d'AstraZeneca ce week-end. Un total bien loin des espérances des autorités sanitaires.

Les ambitions avaient été revues à la baisse pour ce deuxième week-end de vaccination. Mais les résultats ne sont toujours pas au rendez-vous. 210 personnes ont reçu une dose de vaccin contre le Covid-19 au centre éphémère de Saint-Priest (Rhône) vendredi et samedi. Les autorités sanitaires en avaient prévu près du triple, a appris BFM Lyon auprès des pompiers.

Ce centre de vaccination avait ouvert pour la première fois le week-end dernier. Moins de 300 personnes s'y étaient rendues. Jusqu'à 1500 prises en charge avaient pourtant été anticipées.

Le vaccin AstraZeneca source de méfiance

Le site avait été monté en urgence après la prise de parole de Jean Castex, ouvrant la vaccination à une nouvelle gamme de professionels de plus de 55 ans, parmi lesquels les chauffeurs de bus, les conducteurs routiers, les caissiers, les vendeurs de produits alimentaires ou encore les salariés des pompes funèbres.

Pour expliquer ces chiffres, la question des délais entre l'ouverture du site et la transmission de l'information aux personnes éligibles à la vaccination avait été évoquée.

Une autre hypothèse a également été soulevée: celle d'une méfiance vis-à-vis du vaccin AstraZeneca - seul flacon proposé dans ce centre -, en raison des rares cas de thromboses signalés chez des personnes vaccinées.

Leïla Kessi avec Florian Bouhot