BFMTV

Vaccin anti-Covid: le gouvernement envisage une 3e dose à la rentrée pour les personnes âgées

Vaccination contre le Covid-19 des personnes de plus de 75 ans hors Ehpad, à Nancy, le 13 janvier 2021

Vaccination contre le Covid-19 des personnes de plus de 75 ans hors Ehpad, à Nancy, le 13 janvier 2021 - JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN © 2019 AFP

Face à la menace du variant Delta, plus contagieux et qui continue sa progression en France, une troisième dose de vaccin pourrait être injectée aux personnes âgées, a indiqué le ministre de la Santé ce mardi matin.

Alors que la progression du très contagieux variant Delta en France inquiète puisque celui-ci représente désormais 20% des nouveaux diagnostics, le gouvernement n'écarte pas une troisième injection chez les personnes âgées pour les protéger au mieux, a indiqué Olivier Véran sur France Info ce mardi matin.

"Quand vous avez 90-95 ans, votre système immunitaire répond moins bien"

Les vaccins protègent largement contre les formes graves de la maladie liées à ce nouveau variant mais, comme le souligne le ministre de la Santé, "les plus âgés, bien que vaccinés, sont susceptibles de présenter une forme grave". "Avec un risque fortement réduit par le vaccin, mais quand vous avez 90-95 ans, votre système immunitaire répond moins bien", a précisé Olivier Véran.

"C'est pour ça qu'on envisage de faire un troisième rappel de vaccination à la rentrée pour les personnes âgées dans les Ehpad, peut-être faudra-t-il le faire pour booster leur immunité", a-t-il détaillé.

"Uniquement les personnes âgées"

Quant à savoir qui pourrait être concerné par cette troisième dose de vaccin, Olivier Véran indique que la mesure viserait "uniquement les personnes âgées a priori, c'est ce que nous disent les scientifiques que je consulte beaucoup en ce moment".

"Ce que l'on sait pour l'instant, si je prends l'exemple d'un quadragénaire vacciné avec deux doses, si cette personne devait être contaminée par le Covid-19, déjà le risque est beaucoup plus faible, et si cette personne attrape le Covid-19, le risque de faire une forme symptomatique et encore plus une forme grave est extrêmement marginal", a expliqué le ministre pour illustrer son propos. "Le Covid peut passer par vous mais il ne vous terrasse pas, vous n'avez pas de séquelles et d'hospitalisation".

Ces derniers jours, le gouvernement et les autorités sanitaires ont insisté sur l'importance d'être complètement vacciné pour faire barrage au variant Delta du coronavirus, plus transmissible que les autres souches.

Adrienne Sigel