BFMTV

Sondage BFMTV - 93% des Français s'attendent à un confinement allant au-delà du 15 avril

Des Français à leurs fenêtres pour applaudir les soignants en première ligne dans la lutte contre le Covid-19, le 30 mars 2020.

Des Français à leurs fenêtres pour applaudir les soignants en première ligne dans la lutte contre le Covid-19, le 30 mars 2020. - GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Alors que le confinement se poursuit pour au moins deux semaines, l'inquiétude face à la propagation du virus se renforce au sein de la population, et le moral commence à baisser. Plus de 9 Français sur 10 sont persuadés que le confinement s'étendra au-delà du 15 avril, selon un sondage Elabe-Berger Levrault pour BFMTV, diffusé ce mercredi.

A mesure que l'inquiétude des Français grandit vis-à-vis de l'épidémie de coronavirus, ceux-ci sont de plus en plus nombreux à s'attendre à un confinement long. Un nouveau sondage Elabe-Berger Levrault pour BFMTV publié ce mercredi révèle que 93% des Français s'attendent à un confinement allant au-delà du 15 avril, date butoir fixée jusque-là mais qui pourrait bien être suivie d'une prolongation des mesures restrictives contre le Covid-19.

>> Coronavirus: suivez les dernières informations sur la situation en France dans notre direct

Deux semaines après le début du confinement, l'inquiétude des Français s'intensifie. Les chiffres du sondage montrent que la proportion d'individus inquiets reste stable avec 87% de personnes inquiètes, mais la part de personnes "très inquiètes", elle, progresse de 6 points par rapport aux 23 et 24 mars derniers.

Les personnes âgées sont les plus inquiètes

Par conséquent, plus de 9 Français sur 10 sont persuadés que le confinement s'étendra au-delà de la date jusqu'alors fixée par le gouvernement, mais plus de 8 sur 10 (84%) se sentent capables de tenir au-delà de cette date. 31% des Français interrogés pensent que les mesures de confinement seront prolongées jusqu'au 30 avril, 33% d'entre eux pensent qu'il ira jusqu'au 15 mai, et 29% misent sur une date au-delà du 15 mai. Seuls 6% pensent que le confinement prendra effectivement fin le 15 avril.

C'est principalement parmi les personnes de plus de 65 ans que l'inquiétude s'accroît, puisque 45% des gens de cette tranche d'âge se disent désormais inquiètes, un chiffre en hausse de 16 points par rapport à la semaine passée. 43% des 50-64 ans se disent très inquiets (+7 points). 

Elabe
Elabe © BFMTV

Parallèlement, la confiance des Français envers l'exécutif continue de chuter et perd 7 points cette semaine. Seuls 41% d'entre eux affirment faire confiance à Emmanuel Macron, Edouard Philippe ainsi qu'au reste du gouvernement pour faire face efficacement à cette crise sans précédent. 58% des personnes interrogées disent même ne pas leur faire confiance pour lutter efficacement contre l'épidémie.

Au lendemain de la première allocution télévisée d'Emmanuel Macron le 13 mars dernier, 59% des Français disaient encore faire confiance à l'exécutif pour gérer cette crise sanitaire: une perte de 18 points en l'espace de deux semaines.

Elabe
Elabe © BFMTV

Un état d'esprit dominé par l'inquiétude

Après deux semaines de confinement, le moral des Français baisse de 0.4 points sur 10 en une semaine. La note moyenne des Français interrogés s'avère de 5.7/10, contre 6.1/10 la semaine passée

Lorsqu'on les interroge sur leur état d'esprit actuel, les Français sont plus de 6 sur 10 (64%) à décrire un sentiment négatif: tout d'abord l'inquiétude (pour 30% d'entre eux), puis dans une moindre mesure l'ennui (9%), la colère (8%), la solitude (7%) et enfin l'oppression (5%). 

De manière générale, seuls 19% des Français donnent une note supérieure ou égale à 8/10: un chiffre en baisse de 8 points par rapport à la semaine dernière. Cette note se dégrade tout particulièrement chez les femmes (-10 points), les personnes de plus de 35 ans (-10 points) et les classes populaires (-9 points). Néanmoins, les sondés ne sont pas non plus totalement abattus, puisque plus de la moitié d'entre eux estiment leur moral "bon", et que les personnes interrogées sur leur état d'esprit disent être "entourées" et "confiantes".

Elabe
Elabe © BFMTV

Mais pour 6 Français sur 10, cette période inédite de confinement n'empêche pas les relations avec leurs proches. Pour 60% d'entre eux, les liens avec la famille et les amis restent stables (35% d'entre eux), et ils sont mêmes parfois plus réguliers qu'à l'accoutumée (pour 25% d'autres).

Si les relations amicales sont celles qui, selon le sondage, pâtissent le plus du confinement (elles sont moins régulières pour 53% des personnes interrogées), la majorité des Français (56%) sont persuadés que le confinement ne changera rien à la nature de leurs relations avec leur entourage. 36% estiment même que cette période exceptionnelle va renforcer ces relations. 

Si ces relations avec l'entourage peut continuer à exister, c'est principalement grâce au téléphone (utilisé par 94% des Français pour garder contact avec leur famille, et 80% pour leurs amis). Les appels vidéos sont également très utilisés par les Français: 59% y ont recours pour appeler leur famille, 43% pour leurs amis. Quant aux réseaux sociaux, environ 6 Français sur 10 y ont recours, mais il s'agit surtout des tranches d'âge les plus jeunes: les 18-24 ans (86%), les 25-34 ans (81%) ainsi que les 35-49 ans (73%). 

Elabe
Elabe © BFMTV

Etude ELABE - Berger Levrault réalisée pour BFMTV. Echantillon de 1004 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Interrogation par Internet les 30 et 31 mars 2020.

Jeanne Bulant