BFMTV

Royaume-Uni: un comité de scientifiques britanniques recommande de fêter Noël à l'extérieur

Touriste face à un sapin de Noël à Londres.

Touriste face à un sapin de Noël à Londres. - Tolga Akmen

A la place d'un long repas de famille, le groupe de scientifiques propose d'opter pour des balades ou des pique-niques dans un parc.

Et si, pour sauver Noël malgré le coronavirus, on changeait nos traditions? Un groupe indépendant de scientifiques britanniques propose de remplacer l'éternel repas de Noël par des activités en extérieur, relate The Guardian.

"Indépendamment de savoir si nous pourrons nous retrouver en famille à l'intérieur, nous devons trouver des façons de célébrer Noël tout en s'assurant que nous-mêmes, nos familles et notre communauté sont en sécurité", explique le groupe indépendant Sage dans son étude intitulée "pour des célébrations de Noël plus sûres".

"Nous savons que les risques de contaminations sont plus élevés dans les espaces clos, surtout s'il y a beaucoup de monde et qu'il est mal ventilé", poursuivent les scientifiques. "Notre sécurité peut donc être nettement améliorée soit en se rassemblant en ligne soit en se retrouvant à l'extérieur."

Multiplier les activités dans sa communauté

Pour le groupe de scientifiques, ce Noël peut être l'occasion de renouer avec sa "communauté", qu'il s'agisse de sa communauté religieuse, de son association, de son voisinnage etc. "L'extérieur est tellement plus sûr que l'intérieur", insiste Susan Michie, membre du groupe Sage.

"Les gens peuvent se retrouver dans les parcs pour partager un thé et manger une tarte de Noël, ils peuvent aller se balader", propose-t-elle.

"Cela aurait aussi l'avantage d'éviter aux personnes isolées de passer les fêtes seules", plaide-t-elle encore, rappelant que pour des milliers de personnes, la période des fêtes de fin d'année "est le pire moment de l'année".

Sur ce principe, le groupe appelle le gouvernement britannique à lancer une vaste campagne nationale intitulée "ne laisser personne pour compte à Noël". "Tout le monde aurait un contact social à Noël, personne n'aurait faim. Ce serait une façon positive de vivre cette période."

Au cas où le gouvernement déciderait d'autoriser les réunions de famille en intérieur, le groupe appelle par ailleurs à lancer une vaste campagne d'information pour rappeler les bons gestes à adopter (maintenir la distance sociale, le port du masque, la bonne aération du logement etc.)

Cyrielle Cabot Journaliste BFMTV