BFMTV

Réunions, voitures, commerces: le Pr Fontanet détaille les lieux de forte et de faible contamination au Covid-19

Arnaud Fontanet, épidémiologiste, membre du Conseil scientifique et chercheur à l'Institut Pasteur, était l'invité de BFMTV-RMC ce lundi matin. Il a détaillé les résultats de la dernière étude de l'institution sur les lieux de contamination au Covid-19.

L'épidémiologiste Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique, était l'invité de BFMTV-RMC ce lundi matin. Face à Jean-Jacques Bourdin, il a détaillé les résultats de l'étude de l'Institut Pasteur, où il exerce en tant que chercheur, sur les lieux où sévit le plus la contamination par le Covid-19.

Prise de conscience

"Les gens sont contaminés d’abord dans les réunions privées, dans les réunions professionnelles, au travail", a-t-il d'abord déclaré. Soulignant que ces travaux avaient été conduits selon trois périodes - "en octobre, en novembre et mi-décembre-mi-janvier" - Arnaud Fontanet a toutefois noté que les contaminations au travail, sensibles au début de l'observation, étaient "quasi-nulles en décembre-janvier". Selon lui, il faut y voir le signe d'une prise de conscience de l'importance des précautions contre l'infection dans le cadre professionnel.

Il a ajouté: "On se contamine dans les restaurants, les salles de sport - quand c’était encore ouvert en octobre - et dans les voitures, en covoiturage." "On voit qu’on se contamine dans les lieux fermés quand on ne peut pas respecter les gestes barrières", a expliqué l'épidémiologiste.

Il apparaît dans l'étude que ces contaminations sont plus rares dans les commerces, les lieux de culte et les transports en commun.

Une circulation contrastée en milieu scolaire

Une litanie à laquelle Arnaud Fontanet a ajouté "les lieux culturels", un ajout d'importance quand on sait que le monde de la culture se mobilise actuellement et interpelle les pouvoirs publics pour sortir du marasme. L'épidémiologiste a expliqué la relative faiblesse du virus dans ces endroits:

"Vraisemblablement dans ces endroits vous pouvez garder le masque, respecter les gestes barrières beaucoup plus facilement. Dès que pour une raison ou une autre vous êtes amenés à enlever votre masque et que les gestes barrières ne sont plus aussi strictement respectés, malheureusement le virus se transmet."

Le scientifique a ensuite détaillé la situation sur le terrain scolaire. "Le virus n'est pas responsable d’épidémie majeure dans les milieux scolaires mais il circule", a ainsi indiqué Arnaud Fontanet, détaillant que cette circulation s'opérait surtout dans les lycées, les maternelles et les crèches mais semblait épargner les écoles primaires.

"Les enfants de 10 ans seraient moins susceptibles à l’infection c’est presque sûr", a-t-il fait valoir. "C’est important car fermer les écoles primaires c’est ce qui a le plus d’impact sur les enfants, les difficultés s’accumulent". L'épidémiologiste a souligné que cette étude avait "vocation à se poursuivre".

Robin Verner
Robin Verner Journaliste BFMTV