BFMTV

Retrait de produits infantiles Modilac après détection d'une salmonelle

Des boîtes de lait infantile (photo d'illustration)

Des boîtes de lait infantile (photo d'illustration) - JEAN-PIERRE MULLER / AFP

Le retrait concerne environ 400.000 boîtes de 18 références de produits infantiles à base de protéines de riz distribués sous la marque Modilac. Quatre cas de "Salmonella poona" ont été détectés.

La société Sodilac a rappelé, ce jeudi, plusieurs produits infantiles à base de protéines de riz fabriqués dans le nord de l'Espagne et distribués sous la marque Modilac.

Ce retrait est lié au signalement de quatre cas, en France, de "Salmonella poona" dans des selles de nourrissons de moins de deux ans. "Tous avaient consommé (ces produits) quelques jours avant la survenue des symptômes", selon un communiqué de la Direction générale de la Santé et de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.

"Ces nourrissons vont aujourd’hui mieux et sont tous sortis d’hospitalisation. Trois autres cas sont en cours d’investigation", poursuit le texte.

400.000 boîtes de 18 références

Ce rappel concerne environ 400.000 boîtes de 18 références de produits distribués exclusivement en pharmacies, via des associations caritatives - Restos du coeur, Médecins sans frontières, Croix Rouge Guyane - et des sites de vente en ligne, dont le géant américain Amazon.

Les références concernées sont les suivantes:

Communiqué du DGCCRF
Communiqué du DGCCRF © -

Risques de diarhée ou fièvre

Les parents qui détiendraient une ou plusieurs boîtes des références concernées sont invités à ne pas les utiliser et à les rapporter à leur pharmacie habituelle ou auprès des associations concernées.

"Si votre enfant présente des symptômes de type diarrhée ou fièvre, nous vous invitons à contacter rapidement votre pédiatre, votre médecin généraliste ou les urgences", explique le communiqué de la société Sodilac.

Un numéro vert a par ailleurs été mis en place: 0 800 800 970.

Substitution possible

Selon le même communiqué, la Société Française de Pédiatrie a "formulé des recommandations de substitutions possibles qui seront mises en ligne rapidement sur le site du Ministre des solidarités et de la santé. Elles ont également été transmises aux médecins généralistes, pédiatres, sages-femmes, pharmaciens, établissements de santé, structures de PMI et crèches ainsi qu’aux associations concernées."

"En attendant de trouver une alternative, les parents peuvent préparer les biberons avec le lait qu’ils possèdent, en faisant bouillir le lait pendant 2 minutes puis en le laissant refroidir avant de le verser dans le biberon", ajoute-t-il.
Clémentine Piriou avec AFP