BFMTV

Retour du masque en extérieur dans le Var: quelle est la situation sanitaire dans ce département?

Passants sur le sport de Saint-Tropez, dans le Var, le 10 juillet 2021

Passants sur le sport de Saint-Tropez, dans le Var, le 10 juillet 2021 - CLEMENT MAHOUDEAU / AFP

Si le département du Var ne fait pas partie des territoires les plus touchés par le virus, l'augmentation très rapide du nombre de cas conduit au retour de certaines restrictions.

"Le département du Var connaît une nette dégradation des indicateurs épidémiques liée à la prévalence du variant Delta", écrit dans un communiqué ce jeudi la préfecture du Var, annonçant le retour du masque obligatoire en extérieur dans 58 communes de ce territoire, pour limiter la propagation du virus.

"Nous sommes entrés dans la quatrième vague, qui n'épargne pas le Var", a déclaré ce jeudi en conférence de presse Serge Jacob, secrétaire général de la préfecture du Var. Elle s'explique par la contagiosité "élevée du variant Delta, qui s'impose désormais face aux autres variants".

· Le taux d'incidence a doublé en une semaine

"Le taux d'incidence départemental est désormais supérieur à 100, alors qu'il était simplement de 40 la semaine dernière. Donc il a plus que doublé" en sept jours, explique Serge Jacob. De plus, 16 clusters ont été repérés et "sont en cours d'investigation".

Dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, "le taux d'incidence est en hausse dans tous les départements" note l'Agence Régionale de Santé dans son point du 21 juillet. Le Var n'est pas le département le plus touché: les Bouches-du-Rhône enregistrent un taux d'incidence de 171 et les Alpes-Maritimes de 196. Mais il a franchi le taux de 100, loin du seuil d'alerte de 50.

Le taux d'incidence national est actuellement de 84,1, et augmente également très rapidement: il était d'environ 40 il y a une semaine.

· Le variant Delta majoritaire à 93%

"La proportion de variants porteurs de la mutation L452R [caractéristique du variant Delta] est en augmentation et s'élève à 93% sur la période du 11 au 17 juillet 2021, avec une multiplication des clusters", avait alerté l'ARS mercredi, dans une lettre à la préfecture. "Par conséquent, il apparaît pertinent d'accentuer les actions de prévention et de lutte concourant au ralentissement de la circulation virale dans le cadre de la gestion de l'épidémie".

Le variant Delta "représente aujourd'hui la quasi-totalité des cas de Covid-19 dans le département, et par ailleurs sa grande contagiosité se traduit dans l'accélération rapide de l'épidémie", a également expliqué Serge Jacob. Au niveau national, il représente, selon les derniers chiffres, environ 80% des tests criblés.

· "La pression sur le système sanitaire connaît une légère augmentation"

Et cette augmentation de la circulation du virus commence à se faire ressentir à l'hôpital. "La pression sur le système sanitaire connait une légère augmentation, après une phase de décrue", écrit l'ARS dans sa lettre à la préfecture.

En une semaine, 11 nouvelles personnes ont été admises à l'hôpital, une en réanimation et 7 sont mortes. Avec ces décès, le département a franchi la triste barre des 1500 morts du Covid-19 depuis le début de l'épidémie, comme le note Var-Matin.

"On note une hausse des hospitalisations conventionnelles", déclare le secrétaire général de la préfecture. "Notre taux d'occupation des services de réanimation est actuellement de 88%, donc il est élevé, mais on ne peut pas parler aujourd'hui de saturation", explique-t-il.

· 46,8% des habitants complètement vaccinés

C'est le pourcentage de personnes vaccinées qui, selon Serge Jacob, limite pour le moment les arrivées à l'hôpital. 53,35% de la population a reçu au moins une dose de vaccin - contre 57,2% au niveau national - et 46,8% présente un schéma vaccinal complet, pour 47,2% en France.

Alors que la région PACA connaît un certain attrait pour les vacances d'été, et donc un brassage de population plus fort, fin juin, elle avait lancé une campagne "pour inciter et convaincre la population et notamment les jeunes à recourir à la vaccination".

Devant une augmentation du nombre de contaminations, d'autres départements français ont fait le choix de remettre en vigueur, ou de ne pas lever certaines restrictions anti-Covid-19, comme les Landes, la Vendée, la Meurthe-et-Moselle, ou encore l'Hérault.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV