BFMTV

Rappels de glaces dans les supermarchés: qu'est-ce que l'oxyde d'éthylène, le produit mis en cause?

Une crème glacée - Image d'illustration

Une crème glacée - Image d'illustration - -

Ce produit a été retrouvé dans des centaines de références de glace vendues en France. Problème: il est interdit dans l'Union européenne, car dangereux pour la santé.

La DGCCRF appelle à la plus grande prudence. Dans un communiqué publié ce mardi 15 juin, la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes, organe directement rattaché au ministère de l'Economie, avertit sur la présence d'oxyde d'éthylène dans un stabilisant utilisé dans de nombreuses crèmes glacées de consommation courante.

Ce même document rappelle que fin 2020, une telle alerte avait déjà été déclenchée après "la contamination de graines de sésame provenant d’Inde" qui avait provoqué un renforcement des "autocontrôles sur ces denrées le plus en amont possible".

Qu'est-ce que l'oxyde d'éthylène?

"L’analyse d’un stabilisant entrant dans la composition de certaines crèmes glacées, la farine de caroube [E410], a révélé des teneurs en oxyde d’éthylène supérieures à la limite maximum réglementaire", apprend-on dans le document.

La farine de graine de caroube est utilisée par les industriels pour mieux épaissir et stabiliser les les crèmes glacées. Cette farine aurait donc été traitée à l'oxyde d'éthylène. Un produit qui a certes des propriétés antifongique, mais il s'agit également d'une substance classée comme cancérogène, mutagène et reprotoxique (CMR). Son utilisation est d'ailleurs interdite dans l'espace européen depuis 2011 en tant que "produit de protection des denrées alimentaires et des aliments pour animaux."

Comme l'explique pour sa part l'INRS, Institut national de recherche et de sécurité, "l'oxyde d'éthylène est un gaz incolore, plus lourd que l'air, d'odeur éthérée douceâtre", qui pourrait rappeler celui de la pomme. Il est habituellement conservé dans des bouteilles d'acier sous forme d'un gaz liquéfié.

De nombreux risques pour la santé

Dans cette même fiche explicative, l'INRS pointe également les différents dangers de ce gaz. On y apprend que son effet cancérogène a été testé chez les rats et les souris et que, peu importe la voie d'administration, est notée une augmentation des carcinomes, des tumeurs malignes qui se développent à partir de cellules de l'épiderme. "Il occasionne des leucémies monocytiques et des tumeurs cérébrales dans les 2 sexes", apprend-on également.

Chez l'homme, certaines études qui portent sur du personnel médical en charge de la stérilisation à l'oxyde d'éthylène en milieu hospitalier montrent chez ces derniers "un excès de leucémies lymphocytaires et de lymphomes non hodgkiniens". D'autres travaux ont mis en évidence une recrudescence de cancers de l'estomac parmi les employés d'une usine de production de la substance.

L'oxyde d'éthylène provoque aussi de nombreux effets sur la reproduction puisque "une augmentation du nombre de fausses couches mais également une prématurité ou, à l'inverse, un allongement de la durée de grossesse chez des femmes exposées à l'oxyde d'éthylène" a été identifiée.

Quels produits concernés?

Selon un fichier mis en ligne par la DGCCRF, plusieurs centaines de références de crèmes glacées sont concernées, en bacs, bâtonnets ou pots, et les grandes surfaces ont pour obligation de retirer de leurs rayons ces derniers.

Or, les retraits pourraient concerner bien plus de produits puisque selon LCI, qui cite les autorités françaises, cette substance est également utilisée dans "des gâteaux apéritifs, des biscuits sucrés, des pains, des burgers, des biscottes, des céréales, des thés et cafés, des huiles et sauces, du fromage, des farines, ou encore des plats préparés".

Depuis une dizaine de mois, ce sont près de 7000 références qui ont ainsi été retirées des rayons.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV