BFM Business

Rappel massif de glaces et de sorbets contenant du sésame

Des graines de sésame

Des graines de sésame - DR

Des dizaines de produits (cônes, pots...) vendus par la plupart des distributeurs français sont concernés.

L'alerte au sésame se poursuit. Après plusieurs rappels de produits alimentaires contenant cette graine en 2020 et 2021, ce sont cette fois les glaces qui sont concernées.

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) lance un massif rappel qui concerne des dizaines de produits allant des cônes aux pots en passant par les bûches et les sorbets. Tous les distributeurs sont concernés.

En cause donc, la présence de sésame contaminés par un pesticide: l’oxyde d’éthylène, à une teneur supérieure à la limite maximum réglementaire. Ce "pesticide (est) fortement suspecté d'être à la fois cancérogène et délétère pour la fertilité, et donc interdit d'usage en Europe" depuis 1991, explique l'administration.

"L'oxyde d'éthylène sert à désinfecter les produits et est interdit en Europe depuis 2011 car classé comme cancérogène", a rappelé Virginie Beaumeunier lors de la présentation du rapport annuel de la DGCCRF.

7100 produits concernés au total

Dans le cas d'un produit classé CMR (agent cancérogène, mutagène et reprotoxique), les autorités doivent "limiter l'exposition des consommateurs au maximum", même s'il n'y a "pas forcément un risque immédiat aux doses constatées", explique-t-elle, précisant n'avoir "pas eu de signalement de personnes qui auraient été immédiatement malades".

"Des investigations sont actuellement en cours en lien avec la Commission européenne pour identifier l’origine de cette contamination. Dans l’attente des résultats de ces investigations, les autorités sanitaires françaises ont pris, en coordination avec leurs homologues des États membres concernés, des mesures de retrait/rappel des produits contaminés. Les services de la DGCCRF veillent à leur mise en œuvre", peut-on lire.

Globalement, 7100 produits sont concernés depuis l'alerte faite par les autorités sanitaires belges, notamment des produits appéritifs, des biscuits, des pains, des céréales, des épices, du chocolat et même des fromages, des plats préparés et même du thé.

Les clients qui ont acheté ces produits peuvent les jeter ou les rapporter en magasin pour se faire rembourser.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business