BFMTV

Pour Noël, Jean-François Delfraissy appelle à "limiter le nombre de convives" et à se faire tester

"Les fêtes pourront avoir lieu, mais il faut probablement les entourer", a déclaré le président du Conseil scientifique ce mercredi.

A l'approche des fêtes de fin d'année, alors que la cinquième vague continue de prendre de l'ampleur en France, le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy a rappelé ce mercredi qu'il allait falloir, comme l'an dernier, respecter les gestes barrières et faire attention aux personnes fragiles pour le repas de Noël.

"Les fêtes pourront avoir lieu, mais il faut probablement les entourer", a-t-il déclaré lors de son audition par la Commission des Affaires sociales du Sénat, rappelant que "les Français avaient été très raisonnables l'an dernier".

Vaccin, test avant Noël et gestes barrières

Il appelle ainsi à "limiter le nombre de convives" à table ce soir-là. La semaine dernière, le professeur Arnaud Fontanet, également membre du Conseil scientifique, conseillait ainsi sur France Inter "plutôt 6 personnes que 12" le soir de Noël, de surtout faire attention aux personnes fragiles et de respecter les gestes barrières. Il faudra "bien vérifier que s'il y a des personnes âgées il y a quand même une couverture vaccinale", abonde le président du Conseil scientifique.

Jean-François Delfraissy recommande également de "faire un test antigénique le vendredi avant Noël ou se faire faire un autotest" le samedi de Noël. "Tout cela" c'est du bon sens", appuie-t-il.

Grâce à la campagne de vaccination et de rappel, "on peut passer les fêtes" sans nouvelles restrictions, a déclaré sur RMC jeudi dernier le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, interrogé sur de possibles mesures de restrictions à venir. "Par définition rien ne peut être exclu, mais ce que je vous dis c’est que, aujourd’hui, il n’y a absolument aucune raison de penser que les Français ne pourraient pas passer Noël en famille".

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV