BFMTV

Nouveaux foyers de contamination: "pas surpris", Véran rappelle que l'on va "devoir vivre avec le virus"

Olivier Véran.

Olivier Véran. - BFMTV

Au premier jour du déconfinement, le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce lundi matin. Il a évoqué les nouveaux foyers de contamination au coronavirus apparus en France ces derniers jours.

Alors que le déconfinement, effectif depuis ce lundi matin, s'annonçait, les nouveaux foyers de contamination ont semblé fleurir ces derniers jours: dans la Vienne, en Dordogne, à Clamart dans les Hauts-de-Seine.

Invité ce lundi matin sur BFMTV-RMC, le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran n'a pas paru nerveux sur ce point: "Je ne dirais pas que ça m’inquiète, je dirais que ça ne me surprend pas. C’est pour ça qu’on dit que le déconfinement n'est pas un retour à la normale et qu’on va devoir vivre avec le virus", a-t-il réagi. 

"Attention collective"

Olivier Véran a estimé que ces événements mettaient en lumière les capacités d'investigation de la France pour remonter les chaînes d'épidémie: "On sait repérer les clusters. (...) Lorsqu’il y a un certain nombre de malades on fait une enquête pour remonter la chaîne et éviter qu’elle ne s’étende. On est en train de refaire ce que l'on faisait au début de l'épidémie." "Plus on fera attention collectivement, moins il y aura de clusters", a insisté le ministre.

Celui-ci a aussi évoqué le taux de contamination actuel moyen des malades, le fameux "R0": "Les derniers chiffres que j’avais étaient légèrement supérieurs à 0,6. Ça veut dire que si on a dix malades, ils contamineront 6 personnes. Tant que le R0 est en-dessous de 1, la maladie décline".

Robin Verner