BFMTV

Municipales: le Conseil scientifique maintient son avis favorable à la tenue du second tour

Une urne lors du 1er tour des élections municipales.

Une urne lors du 1er tour des élections municipales. - JEFF PACHOUD / AFP

Le second tour des élections municipales pourra bien se tenir le 28 juin prochain, selon les nouvelles recommandations émises par le Conseil scientifique ce mardi.

Le Conseil scientifique a renouvelé dans son avis du 8 juin son feu vert prudent à la tenue du second tour des municipales le 28 juin en France métropolitaine et rappelé qu'il donnerait un nouvel avis le 14 juin.

"En France métropolitaine, considérant les éléments relatifs à la situation épidémiologique ainsi que les risques associés à la tenue du second tour des élections municipales, le Conseil scientifique estime ne pas avoir à apporter d'éléments de nature à modifier substantiellement l'avis qu'il a rendu le 18 mai 2020", conclut le Conseil dans son avis rendu public mardi.

Le port du masque obligatoire 

En revanche à Mayotte et en Guyane, où le virus circule activement et la vulnérabilité est jugée "élevée", le Conseil souligne "l'importance des risques particulièrement élevés associés à la campagne électorale qui précéderait le scrutin", mais sans se prononcer sur la possibilité ou non de tenir le scrutin.

En métropole comme en Guyane et à Mayotte, "il appartient aux autorités publiques de choisir les dispositions qu'elles décident de mettre en oeuvre dans ces territoires", selon le Conseil.

Le 18 mai, le Conseil scientifique ne s'était pas opposé à la tenue du second tour des municipales en juin mais avait rappelé les risques sanitaires liés à une campagne électorale et les indispensables précautions à prendre pour la sécuriser.

Il avait recommandé notamment le port obligatoire d'un masque chirurgical et d'une visière de protection pour tous les membres du bureau et les personnes participant à l'organisation du scrutin et à l'installation de parois de protection en plexiglas. Il recommande enfin de ne pas organiser de soirées électorales et d'éviter toute réunion en mairie à l'issue du vote.

Jeanne Bulant avec AFP