BFMTV

Médecins: une consultation à 30 euros, le juste prix?

Le premier syndicat de médecins libéraux, la CSMF, souhaite que le tarif de la consultation soit relevé à à 30 euros et augmente en fonction de la complexité de l'acte médical.

Le premier syndicat de médecins libéraux, la CSMF, souhaite que le tarif de la consultation soit relevé à à 30 euros et augmente en fonction de la complexité de l'acte médical. - Philippe Huguen - AFP

Aujourd'hui, la consultation chez le médecin généraliste est à 23 euros. Un prix qui n'a pas évolué depuis 2011. Le premier syndicat de médecins libéraux, la CSMF, souhaite que le tarif de la consultation soit relevé à à 30 euros.

23 euros. Depuis 2011, c’est le prix de la consultation chez un médecin généraliste secteur 1. Et pour Marie-Christine, rencontrée par BFMTV dans un cabinet de Limeil-Brévanne, en région parisienne, c’est plutôt peu cher payé. "Avec tout ce qui augmente aujourd’hui, le médecin n’augmente pas ses prix, ça me paraît curieux. Ce serait logique qu’il le fasse”, estime cette patiente.

La rémunération des généralistes est bien inférieure à celle de leurs confrères. Un rendez-vous chez le pédiatre est facturé 28 euros. Chez un cardiologue, c’est 49 euros.

Pour le docteur Alain Leclerc, la consultation à 23 euros limite le développement des cabinets médicaux. "Actuellement, on réussit à faire tourner nos cabinets avec 23 euros mais au détriment de bien d’autres choses", explique ce médecin généraliste. "On aimerait bien pouvoir développer tout un tas de caractères informatiques plus performants, des échanges entre praticiens, tout cela. Les médecins en ville ne peuvent pas."

L'Assurance maladie refuse toute discussion pour l'instant

Alors 30 euros, est-ce finalement le bon prix pour une consultation chez le médecin généraliste aujourd’hui? Certains syndicats de praticiens le pensent. Le premier syndicat de médecins libéraux, la CSMF, réclame cette revalorisation et souhaite que le tarif augmente en fonction de la complexité de l'acte médical.

"La consultation ne peut pas être inférieure à 30 euros", affirme le docteur Luc Duquesnel, président du syndicat UNOF-CSMF. "A partir de là on va construire ce que l’on appelle une hiérachisation parce qu’il y a des consultations qui sont plus complexes que d’autres. La base ce sera 30 euros et puis en fonction de la complexité de la consultation, il y aura des majorations sur cette consultation", détaille-t-il.

De son côté, l’assurance maladie refuse toute discussion sur le sujet avant la tenue des élections professionnelles. Elles auront lieu le 12 octobre prochain.

V.R. avec Tanguy de Lanlay, Timothée le Blanc et BDK