BFMTV

Margaux de Frouville: "mes cinq bonnes raisons de courir la Parisienne"

Une course à pieds à Paris (photo d'illustration).

Une course à pieds à Paris (photo d'illustration). - AFP

Notre journaliste et spécialiste santé Margaux de Frouville a décidé de se lancer un défi: elle va participer à la course "La Parisienne", le 8 septembre prochain. Un pari pour elle qui n'a pas l'habitude de la course à pied. Nous allons la suivre dans cette aventure, et elle nous explique dans ce premier article pourquoi elle a décidé de se lancer.
"La première raison d’accepter la proposition faite par Mathilde, du service communication, un après-midi sinistre de janvier, a été ma motivation à relever le défi qu’elle me lançait. (Et puis, pour être honnête, parce que cela me semblait loin!) J’adore le côté dépassement de soi. Et si courir sept kilomètres peut sembler banal à tous ceux qui pratiquent une activité physique régulière, pour moi, non sportive depuis des années, c’est exceptionnel!
Deuxième raison: pour vanter les bienfaits de l’activité physique dans mes reportages et chroniques, j’aimerais bien me les appliquer à moi-même. Réduction du risque de mortalité prématurée toutes causes confondues de 30%, du risque de diabète de 40% (à partir d’une marche de 30 minutes par jour), du stress... les bénéfices qu’il y a à bouger ne sont plus à prouver.

"Accompagner le travail en horaires décalés"

Troisième raison, très personnelle: pour enclencher une dynamique positive. Mes frères ultra sportifs me disent souvent que le plus dur, c’est de s’y mettre. Une demi-heure après une séance de sport, l’organisme libère des endorphines et d’enképhalines, des hormones du bien-être. Elles vont faciliter l’inhibition de la perception de la douleur. Et provoquer sentiment de plaisir et d’euphorie. De quoi avoir envie de recommencer. 
Quatrième raison: pour me sentir plus tonique physiquement. Étant de nature extrêmement gourmande, si je pouvais avoir des tablettes de chocolat ailleurs qu’entre mes mains.. cela me changerait du moelleux style brioche. Dernière raison: Après des années à travailler en horaires décalés, deux grossesses, deux déménagements, je n’ai plus trop d’excuses pour ne pas faire de sport."

Du 6 au 8 septembre 2019, 23e édition de La Parisienne. Pour plus d’informations, retrouvez le site officiel de La Parisienne.

Participant pour la première fois à une course à pied, notre journaliste spécialiste santé, Margaux de Frouville, revient dans une série d'articles sur le sport et l'alimentation. Nous la suivrons au cours de sa préparation et jusqu'au jour de la course "La Parisienne", le 8 septembre prochain.

BFMTV