BFMTV

Lieux de culte: la Conférence des évêques de France dit avoir obtenu une révision de la jauge de 30 personnes

Photo d'illustration

Photo d'illustration - JEFF PACHOUD / AFP

La Conférence des évêques de France s'était dite "déçue et surprise" par la jauge maximale de 30 personnes dans les lieux de culte annoncée par le chef de l'Etat ce mardi soir.

La Conférence des évêques de France (CEF) a annoncé ce mercredi avoir obtenu une révision de la jauge dans les lieux de culte. Lors de son allocution mardi soir, Emmanuel Macron avait déclaré que les offices dans les lieux de culte seraient à nouveau permis à partir de ce samedi mais "dans la stricte limite de trente personnes".

Une nouvelle jauge jeudi matin?

La CEF a indiqué sur Twitter que l'archevêque de Reims, Monseigneur Eric de Moulins-Beaufort et président de la Conférence a eu un "échange éléphonique avec le chef de l'État.

"Une jauge réaliste, tout en restant stricte sera définie d'ici jeudi matin pour une mise en application en deux étapes: samedi 28 novembre puis après la réévaluation du 15 décembre", a écrit la CEF.

Selon les informations recueillies ce mercredi par notre service politique, plusieurs options sont en fait en discussion : passer à une jauge par fidèle (à l’image des 8m2 par client imposés aux commerçants). Cette mesure, si elle était retenue, pourrait entrer en vigueur dès le week-end prochain, où à partir du 15 décembre. Une dernière option est envisagée : maintenir la jauge des 30 avec dérogation les jours de prière en fonction des différents cultes.

Dans un communiqué publié après l'allocution d'Emmanuel Macron, la CEF avait interpellé le président de la République pour demander que soit révisée la jauge de 30 personnes jugée "irréaliste", "inapplicable" et "irrespectueuse de la réalité de la pratique religieuse des catholiques".

Fanny Rocher