BFMTV

Rhume, grippe, gastro: les maladies saisonnières sont de retour

Gastros, bronchiolites, rhumes, grippes... Avec la fin progressive des gestes barrières, médecins de ville et pharmacies constatent un retour en force des maladies hivernales.

Grippes, gastros, rhumes... Alors que l'épidémie de Covid-19 est en recul, les maladies saisonnières, elles, font leur retour. L'hiver 2020 avait été marqué par une faible présence des virus hivernaux. La grippe, par exemple, a circulé à un niveau historiquement bas.

"Il y a beaucoup de plus de cas, l'année dernière c'était très limité", confirme sur BFMTV Elsa Gonzalez, préparatrice en pharmacie. "Sur tout le rayon toux, on a du mal à se fournir, on a du mal à avoir les quantités qu'on souhaite", ajoute-t-elle.

Abandon progressif des gestes barrières

Pour le médecin généraliste Jean-Philippe Dancoine, la reprise de ces maladies vient principalement du retour à une vie normale grâce au recul de la pandémie de Covid-19.

"On a une reprise de l'activité festive, de l'activité conviviale, les regroupements dans des petits lieux sans port de masque, sans aucune mesure barrière (...) tout ça fait que finalement on a une augmentation de ces pathologies", explique le médecin sur notre antenne.

Hausse des cas de bronchiolites

Cette reprise épidémique inquiète aussi Santé Publique France notamment sur les cas de bronchiolites, répandus chez les bébés, qui avaient fortement baissé durant l'hiver 2020-2021.

"Une épidémie de plus grande ampleur que celle observée chaque année est possible l’an prochain du fait de la moindre stimulation immunitaire induite par la faible circulation du virus cet hiver, dans un contexte de levée des mesures barrières", souligne l'organisme.

Une "immunité moins entraînée"

En 2020, la bronchiolite avait représenté dix fois moins de passages aux urgences qu'en temps normal. Par conséquent, "l'immunité des enfants n'a pas été sollicitée, donc cela risque de rebondir", confirme la pédiatre libérale et présidente du Syndicat National des Pédiatres Français, Brigitte Virey.

"Les enfants auront une immunité moins entraînée", mais pas seulement contre la bronchiolite, car l'épidémie de gastro-entérite a également été très faible cette année, "on peut alors se dire que toutes les maladies infectieuses risquent de rebondir", explique la pédiatre.

La grippe, qui touche en moyenne 2,5 millions de Français chaque année, n'avait concerné que 1,25 million de personnes lors de la dernière saison grippale. La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière commencera à partir du 26 octobre.

D. R.