BFMTV

Le crossfit, une activité sportive ludique et intense

Fini le fitness, aujourd'hui la tendance est au crossfit. Cette activité sportive mêlant haltérophilie, pompes, gymnastique, est accessible à tous les âges mais doit tout de même s'exécuter sans brusquer son corps.

Elle revêt les aspects d'un entraînement militaire, et pourtant. Le crossfit, une activité sportive intense et ludique inventée par un ancien gymnaste américain, attire de par sa singularité et son efficacité. Bras, jambes, abdos, elle permet de travailler toutes les parties de son corps mais attention à ne pas trop le brusquer.

Coup d'oeil particulier à votre santé 

Avant d'entamer cette nouvelle forme de sport, il faut avoir une bonne condition physique. Même si le crossfit est accessible à tous les âges et peut s'adapter selon les capacités, tout le monde ne peut pas s'y atteler. "Il faut avoir une bonne préparation, ne pas présenter de problèmes musculaires, articulaires et cardiovasculaires", explique ce lundi sur BFMTV Jean-Pierre Clémenceau, coach sportif. Le professionnel avertit de cette activité qui est "assez rythmée" et prévient de la dangerosité qu'elle présente "au niveau des articulations".

"Si jamais l'on a une fragilité au niveau du dos, du genou, il vaut mieux éviter", assure-t-il

Paule Nathan, médecin du sport, prévient aussi les sportifs. "Il faut que ce soit accompagné au tout début pour les personnes qui ont des problèmes rhumatologiques". Elle conseille de "réaliser un bilan avec un médecin" pour en déduire les mouvements réalisables et non réalisables. 

Des séances amusantes mais musclées

Camille a débuté le crossfit il y a trois semaines. Cette débutante l'a vite adoptée.

"Je vois déjà un changement physiquement puis surtout dans ma tonicité tous les jours, c'est un vrai bonheur je n'ai pas prévu d'arrêter", dit-elle

Et pour cause, cette nouvelle forme d'exercice est loin d'être répétitive. "Généralement, c'est un circuit fermé donc on tourne dans tout le circuit et on va de plus en plus vite en tournant, en augmentant les séries et les répétitions", explique le coach sportif, qui ajoute que ce sont "les jeunes les plus motivés car il y a une dépense physique et énergétique intense, une dynamique importante dans le groupe".

Selon lui, "les gens n'ont pas envie de se faire mal, ils veulent s'amuser (…) ici c'est varié, il y a de l'haltérophilie, des anneaux, des haltères, des pompes, il faut aussi sauter par rapport à son poids de corps". Pour voir des effets assez rapides, veillez à réaliser au moins une bonne séance d'entraînement par semaine, ce qui "est largement suffisant".

Julie Breon, Anne-Sophie Warmont et Justine Fontaine