BFMTV

La présence de votre smartphone, même éteint, suffit à réduire vos facultés intellectuelles

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration) - Unsplash-CC

Même éteint, la simple présence d'un smartphone suffit à distraire, et ainsi à diminuer la concentration de son propriétaire. C'est la conclusion d'une étude américaine qui remarque que les capacités cognitives diminuent lorsque le téléphone, même non visible, est à portée de main.

Même éteint, la simple présence d'un smartphone distrait. C'est la conclusion d'une étude menée par l'Université du Texas à Austin, dans le sud des États-Unis. L'expérience, relayée ce lundi sur le site Medicalxpress et menée sur près de 800 participants, conclut que plus le téléphone d'un individu se trouve près de lui, plus ses capacités cognitives -c'est-à-dire ses aptitudes liées à la mémoire, au langage, au raisonnement et à l'apprentissage- se réduisent.

"Plus le téléphone est visible, plus les capacités diminuent"

Dans une première expérience, il a été demandé aux participants de s'asseoir devant un ordinateur et de se concentrer en vue de réaliser une série de tests. Avant de commencer, il leur a été imposé d'activer le mode silencieux de leur téléphone. Plusieurs propositions leur ont été faites: placer le téléphone l'écran face contre la table, dans leur poche, dans leur sac ou bien dans une autre pièce.

Leurs conclusions sont sans appel: ceux qui avaient placé leur téléphone dans une autre pièce ont surpassé les participants qui l'avaient laissé sur leur bureau. Et sont également meilleurs que ceux qui avaient glissé leur smartphone dans leur poche ou leur sac.

"Plus le téléphone est visible, plus les capacités cognitives des participants diminuent", selon Adrian Ward, l'un des auteurs de l'étude. "Votre conscience ne pense pas à votre smartphone, mais le procédé que vous vous imposez pour ne pas penser à quelque chose utilise un peu de vos ressources cognitives. C'est une fuite des cerveaux."

Une part du cerveau occupée à ne pas y penser

Dans une seconde expérience visant à évaluer les capacités intellectuelles d'un individu selon son degré de dépendance au smartphone, il a été proposé le même test, à l'exception que le téléphone devait être éteint. Sans surprise: les participants les plus accros à leur téléphone ont moins bien réalisé les tests.

Selon les chercheurs, peu importe que le téléphone soit placé sur la table ou dans une poche, éteint ou allumé, face contre la table ou non, le fait qu'il soit à portée de main suffit à réduire les facultés intellectuelles d'un individu. 

"Les participants n'ont pas été distraits parce qu'ils recevaient des notifications. La simple présence de leur smartphone suffisait à réduire leurs capacités cognitives", ajoute le chercheur.

Cette étude n'est pas la première à pointer les effets négatifs des smartphones sur les capacités intellectuelles. Une expérience psychologique menée par deux universités allemande et britannique avait montré que la productivité des participants était liée à l'éloignement de leur smartphone. Lorsque le téléphone se trouvait hors de la pièce, leur productivité augmentait de 26%.

Céline Hussonnois-Alaya