BFMTV
Santé

L’espérance de vie en bonne santé a augmenté de neuf mois chez les femmes

-

- - Photo Rawpixel.com

INFOGRAPHIE - Les femmes ont gagné neuf mois de vie supplémentaires "en bonne santé", c’est-à-dire sans être gênées dans leur vie quotidienne. Le ministère de la Santé dresse le bilan de l’espérance de vie par sexe pour l’année 2017.

En 2017, l’espérance de vie "en bonne santé", qui mesure le nombre d’années qu’une personne peut espérer vivre sans souffrir d’incapacité dans les gestes de la vie quotidienne, s’élève à 64 ans et 10 mois pour les femmes. Entre 2016 et 2017, cet indicateur a progressé de neuf mois, tandis que la durée de vie totale est restée stable, atteignant 85 ans et 3 mois en 2017. Les femmes vivent ainsi plus longtemps sans incapacité, contrairement aux hommes sur la même période.

L’espérance de vie des hommes en bonne santé a quant à elle reculé d’un mois l'année dernière, passant à 62 ans et 7 mois. Les messieurs peuvent donc espérer rester en pleine forme deux ans et trois mois de moins que leurs conjointes. En moyenne, leur longévité est également moindre que celles des dames: 79 ans et 6 mois en moyenne.

Globalement, l’espérance de vie "en bonne santé", telle que calculée par le ministère de la Santé, est en hausse depuis quatorze ans, aussi bien chez les femmes que les hommes. Les messieurs vivent sans souffrir d’incapacité un an et un mois de plus qu’en 2004, contre sept mois supplémentaires chez les femmes, qui ont connu une légère baisse de l’indicateur après 2008 (voir le graphique ci-dessous).

Méthodologie: L'espérance de vie sans incapacité est calculée selon les réponses de 14.000 ménages à la question: "Êtes-vous limité(e), depuis au moins six mois, à cause d’un problème de santé, dans les activités que les gens font habituellement?".

Emeline Gaube