BFMTV

"L'élite, c'est moi": dans une nouvelle vidéo, Didier Raoult défend son travail et son parcours

L'infectiologue marseillais a tenu à rappeler l'étendue de ses travaux, et de sa carrière, pour répondre à ses détracteurs, de plus en plus nombreux.

Le rendez-vous est devenu hebdomadaire. Dans une vidéo publiée ce mardi sur les réseaux sociaux, le professeur Didier Raoult, en charge de l'IHU de Marseille et fervent défenseur de l'hydroxychloroquine comme traitement contre le Covid-19, a de nouveau réglé ses comptes. 

"Je suis une star des maladies infectieuses"

À la suite de la publication par la revue The Lancet d'une étude discréditant ses travaux, qu'il avait qualifiée de "foireuse", Didier Raoult a tenu cette fois-ci à défendre ses idées. 

"Il ne fait pas inverser les choses. Il y a une haine des vraies élites, les vraies élites, c’est nous, en réalité. Les gens disent ‘pourquoi les élites ne nous aiment pas’, c’est pas les élites qui ne nous aiment pas, c’est eux qui n’aiment pas les élites", assure-t-il. 

Afin de défendre son statut, Didier Raoult a également tenu à rappeler son parcours, comme pour asseoir sa légitimité. 

"Moi je suis une star des maladies infectieuses, j’ai un cursus qui fait rêver à peu près importe qui, aussi bien la fonction officielle, j’ai été le plus jeune président de l’Université de France, le plus jeune président des médecins, le plus jeune de tous les professeurs de la classe exceptionnelle, le professeur le plus ancien dans le grade de plus élevé de tout ce pays en médecine, j’ai tout eu dans ma vie. C’est moi l’élite", martèle-t-il encore. 

"Décapiter son élite" 

Dans la suite de la vidéo, Didier Raoult développe sa théorie selon laquelle "ce pays (la France, ndlr), de temps en temps, à des crises dans lesquelles il veut décapiter son élite."

"A la Révolution on a décapité Lavoisier, l’Inserm a décapité en 1980 les cinq médecins les plus célèbres de France, ce pays est comme ça", estime-t-il. 

En guise de conclusion, l'infectiologue a, une nouvelle fois, tenu à tacler ceux qui mettaient en doute ses travaux. 

"L’élite n’est pas contre moi, c’est les seconds couteaux qui sont contre moi. Ce n’est pas les stars, c’est ceux qui ont pas réussi dans le métier. Une fois j’ai entendu quelqu’un du groupe Nature dire ‘que ce soit un prix Nobel ou un inconnu, on traite le papier de la même manière’, c’est une folie, la crédibilité de celui qui écrit est essentielle, sinon on édite les Pieds nickelés."
Hugo Septier