BFMTV

Jérôme Salomon évoque la fin du masque en extérieur au 30 juin, "si tout se passe bien"

Personnes portant des masques dans les rues de Nantes le 20 février 2021

Personnes portant des masques dans les rues de Nantes le 20 février 2021 - LOIC VENANCE / AFP

Quoi qu'il arrive, le port du masque sera maintenu à l’intérieur, a précisé le directeur général de la Santé.

"Si tout se passe bien, on lèvera un certain nombre de contraintes le 30 juin", a déclaré le directeur général de la Santé Jérôme Salomon ce lundi sur RTL, alors qu'il était interrogé sur la fin de l'obligation du port du masque en extérieur cet été.

"On a un calendrier cohérent, progressif, lié à la situation, ce calendrier les Français l'ont parfaitement compris et respecté, et donc si tout se passe bien, on lèvera encore un certain nombre de contraintes le 30 juin, si les conditions le permettent", a-t-il expliqué.

Le ministère de la Santé a réagi quelques minutes après ces déclarations, insistant sur le fait "qu'aucune décision n'a encore été prise concernant le port du masque en extérieur dans les prochaines semaines, qui reste donc la règle. Les experts scientifiques seront amenés à se prononcer au cours du mois de juin sur une évolution de cette règle", est-il précisé dans une déclaration transmise à l'AFP.

"Toujours les mesures barrières demeureront"

Quoi qu'il arrive "les mesures barrières demeureront évidemment, c'est important: le lavage de mains, les distances, et faire attention dans les grands rassemblements", a a insisté Jérôme Salomon. Le directeur général de la Santé a par ailleurs précisé que le port du masque restera encore obligatoire en intérieur, car "il y a beaucoup plus de risques" d'être contaminé.

"Nous devons viser aussi le plus grand nombre de personnes vaccinées, puisqu'il y a encore beaucoup de Français qui ne sont pas vaccinés", a-t-il lancé.

Au 30 juin, dernière étape du déconfinement progressif, la levée des dernières restrictions est prévue: plus de couvre-feu, levée des limites de jauges dans les établissements recevant du public ou encore reprise des festivals de plein air (avec jauge).

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV