BFMTV

INFOGRAPHIES. Taux d'incidence, réanimation: la situation sanitaire, département par département

INFOGRAPHIES. Taux d'incidence, réanimation... La situation sanitaire, département par département

INFOGRAPHIES. Taux d'incidence, réanimation... La situation sanitaire, département par département - BFMTV

Au lendemain de l'annonce d'un troisième confinement, où en est la situation sanitaire du pays? BFMTV.com fait le point sur le nombre de cas et la saturation des services de réanimation, département par département.

Pour la troisième fois depuis le début de l'épidémie, le gouvernement a décidé de reconfiner l'ensemble de la France métropolitaine. Selon Emmanuel Macron, qui a annoncé la mesure lors de son allocution mercredi soir, la vague actuelle est "plus étendue qu’au printemps dernier, ce qui fait qu’aucune région métropolitaine n’est désormais épargnée".

Une situation sanitaire préoccupante, provoquée, selon le chef de l'État, par le développement du variant britannique. Que disent les chiffres actuels?

> Un taux d'incidence au-dessus du seuil d'alerte dans de nombreux départements

Le taux d'incidence est l'un des indicateurs les plus surveillés par les autorités, il correspond au nombre de nouveaux cas de Covid-19 pour 100.000 habitants. Il est difficile de comparer mars 2021 et 2020 sur ce point, car le nombre de tests a considérablement augmenté depuis, biaisant tout parallèle.

Sur les dernières semaines, on constate en revanche que le nombre de cas a considérablement augmenté, un peu partout dans le pays. L'animation ci-dessous montre l'évolution du taux d'incidence depuis un mois et demi.

Si une tendance globale se dégage, la situation reste tout de même différente d'un département à l'autre, comme le montre l'infographie ci-dessous, qui affiche l'évolution du taux d'incidence de chaque département depuis mai 2020.

> Quelle situation dans les hôpitaux?

Le nombre de cas graves de Covid-19 est également préoccupant. Mercredi, Emmanuel Macron a évoqué une situation "dure":

"Il ne faut absolument pas céder à la panique. Nous avons conservé la maîtrise de la situation à l’hôpital. Cette situation est dure, beaucoup de services sont surchargés. Mais nous n’en avons pas perdu le contrôle."

De nombreux services de réanimations sont, en effet, saturés ou proches de la saturation si l'on compare le nombre de personnes actuellement en soins intensifs au nombre de lits de réanimation disponibles par département en décembre 2019.

Attention, ce n'est pas parce que le nombre de personnes en réanimation dépasse le nombre de lits qu'il n'y a plus de places disponibles.

Premièrement, le nombre de lits de réanimation par département indiqué dans le graphique ci-dessus est sous-estimé par rapport à la réalité. En effet, la capacité nationale a augmenté depuis décembre 2019, passant d'environ 5100 à 7500. La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) n'a cependant pas actualisé le décompte précis du nombre de lits par département, empêchant ainsi de calculer précisément la saturation des services de réanimation.

Deuxièmement, les hôpitaux disposent de nombreux autres lits pouvant être transformés en lits de réanimation. Lors de son allocution télévisée, Emmanuel Macron a demandé de "porter dans les prochains jours nos capacités de réanimation à un peu plus de 10.000 lits".

Louis Tanca Journaliste BFMTV