BFMTV

INFOGRAPHIE – Quel indice de protection choisir pour votre crème solaire? 

-

- - dimitrisvetsikas1969 / Pixabay

Vous devez adapter l’indice de protection de votre crème solaire à votre type de peau (phototype) et à l’intensité du rayonnement UV. Sur la plage, l’Agence française de la sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSPS) recommande aux personnes rousses de porter du 50+, contre un indice 20 pour les brunes au teint olivâtre.

Le soleil va taper fort cette semaine. L’index UV, qui indique l’intensité du rayonnement UV, atteint 7 sur une échelle de 11 sur la première moitié nord de la France. Dans le Sud, l’exposition est considérée comme "très forte": l’index UV varie de 8 en plaine, à 9 sur les plages et jusqu’à 10 en haute montagne.

Pour rappel, des doses excessives d’UVB et UVA agressent les cellules de la peau et provoquent des dommages irréversibles dans l’ADN. Elles accélèrent le vieillissement cutané et sont responsables des mélanomes. Si vous comptez sortir en plein air cette semaine, pensez donc à bien vous protéger. Pour cela, la crème solaire est indispensable.

Choisir la crème solaire adaptée à votre peau

L’efficacité d’une crème contre les UVB, responsables des coups de soleil, est mesurée de la même façon dans tous les pays européens. Il est parfois noté sur les emballages "FPS" (facteur de protection solaire) ou encore "SPF" en version anglaise. Cet indice de protection correspond au rapport entre le temps nécessaire pour provoquer un coup de soleil sur un volontaire en laboratoire sans et avec protection. Ainsi, si l’épiderme d’un individu met 10 minutes à rougir en temps normal, avec un IP 15 il lui faudra théoriquement 150 minutes.

Néanmoins, nous ne sommes pas tous égaux face au soleil. La dose d’UVB nécessaire pour brûler la peau (appelé aussi dose érythémateuse minimale, ou DEM) varie d’un individu à l’autre. La DEM est 10 fois plus élevée chez un individu à peau noire qu’un roux à la carnation pâle. Vous devez donc adapter votre protection solaire à votre phototype. Consultez le tableau ci-dessous pour vous aider.

Photoype crème solaire
Photoype crème solaire © -

Les FPS indiquent également l’efficacité de la crème sur les UVA. Ce sont ces rayons solaires qui pénètrent le plus profondément dans la peau et accélèrent le vieillissement cutané. La norme européenne oblige en effet les produits solaires à assurer une protection UVA minimale équivalente à un tiers du FPS indiqué sur l’étiquetage.

Une efficacité moindre qu'en laboratoire

Les quantités de produits appliquées sur les cobayes correspondent à deux milligrammes par centimètre carré de peau. Pour arriver à la même efficacité qu’en laboratoire, il faudrait donc badigeonner sur un adulte de corpulence moyenne 36 grammes de crème, soit l'équivalent de six cuillères à café. Un flacon classique de 150 millilitres ne tiendrait à ce rythme que quatre sorties pour une personne seule.

En réalité, nous appliquons sur notre peau beaucoup moins de produit que lors des tests réalisés en laboratoire. La durée d’exposition avant coup de soleil est donc considérablement réduite par rapport à la promesse initiale. C’est pourquoi l’Agence française de sécurité sanitaire (AFSSPS) recommande d'appliquer de la crème toutes les deux heures.

Emeline Gaube