BFMTV

INFOGRAPHIE – Qu’est-ce que la NASH ou "maladie du soda"?

Échographie d'un foie sain et d'un foie atteint du premier stade de la NASH.

Échographie d'un foie sain et d'un foie atteint du premier stade de la NASH. - -

Les hépato-gastroentérologues du monde entier s’inquiètent de la "NASH". Cette inflammation du foie, difficile à diagnostiquer, peut se transformer en cirrhose, sans lien avec la consommation d’alcool. Elle toucherait en silence 10% des Français.

Près de 10.000 hépato-gastroentérologues sont réunis actuellement à la porte de Versailles à Paris, à l’occasion du Congrès international du foie, qui se tient de mercredi à dimanche. Parmi leurs préoccupations, la "NASH", pour stéatose hépatique non alcoolique en anglais (Non Alcoholic Steatotic Hepatitis). Elle se caractérise par une surcharge en graisse du foie, mais sans aucun rapport avec la prise d’alcool. Dans sa phase la plus avancée, elle peut se transformer en cirrhose, une maladie pourtant associée d'ordinaire à l’alcoolisme.

Au stade de la cirrhose, aucun traitement n’existe. Seule la transplantation d’un autre foie permet d’échapper à la mort. Or, la maladie est difficile à diagnostiquer avant sa phase terminale. Les stades précédents de la NASH ne provoquent aucun symptôme chez le malade (voir l’infographie ci-dessous). Selon des études épidémiologiques, 30% des Français ont un foie trop gras et 10% d'entre eux, soit un à deux millions de personnes, sont touchés par la NASH sans le savoir.

Surnommée "maladie du soda", cette inflammation silencieuse est provoquée par une alimentation trop sucrée. En surveillant son hygiène de vie, les stéatoses simple et avancée, qui représentent les stades antérieurs à une cirrhose, sont encore réversibles.

infographie nash
infographie nash © -
Emeline Gaube