BFMTV
Santé

Grippe: après la Bretagne, quatre régions de France métropolitaine passent en phase pré-épidémique

Quatre régions rejoignent la Bretagne en phase "pré-épidémique".

Quatre régions rejoignent la Bretagne en phase "pré-épidémique". - Santé Publique France/Réseau Sentinelles

L'Île-de-France, la Normandie, les Hauts-de-France et la région Centre-Val de Loire rejoignent la Bretagne en phase "pré-épidémique". Santé Publique France note une augmentation du nombre de consultations pour des syndromes grippaux.

Avec l'arrivée de l'hiver, le virus de la grippe est de retour en France métropolitaine. Quatre régions sont désormais en phase "pré-épidémique", indique Santé Publique France ce mercredi.

L'Île-de-France, la Normandie, les Hauts-de-France et la région Centre-Val de Loire sont concernées. La Bretagne était quant à elle passée en phase pré-épidémique deux semaines plus tôt.

Les consultations en augmentation

Le Réseau Sentinelles de veille sanitaire établit un taux d'incidence du virus de la grippe de 114 cas pour 100.000 habitants. Les consultations médicales pour syndrome grippal sont en augmentation de 65% par rapport à la semaine précédente, précise Santé Publique France.

Le nombre de passages aux urgences pour une grippe ou des symptômes grippaux est également en augmentation de 39% par rapport à la semaine dernière. Depuis le début de la surveillance de l'évolution de la situation, 19 personnes ont été admises en réanimation en raison de cas graves de grippe.

Si cinq régions sont pour le moment concernées par cette phase pré-épidémique, Santé Publique France constate une augmentation des indicateurs de surveillance de la grippe dans la majorité des régions métropolitaines.

La campagne de vaccination ouverte

En Outre-Mer, la Martinique, la Réunion et Mayotte sont déjà placées en phase d'épidémie. Sur ces territoires, Santé Publique France remarque toutefois une évolution plutôt stable de la circulation virus, voire même en baisse pour la Martinique. Une tendance qui reste toutefois à confirmer dans les prochaines semaines.

En recul ces deux dernières années en raison des gestes barrières mis en place contre le Covid-19, l'épidémie de grippe pourrait bien être plus importante cet hiver. Santé Publique France estime "qu'une épidémie de grippe survenant précocement en métropole cette année n'est pas à exclure".

L'organisme rappelle l'importance de la vaccination contre la grippe saisonnière et le maintien de gestes barrières pour limiter la transmission du virus.

Selon l'Assurance maladie, chaque année, 2 à 6 millions de personnes sont touchées par la grippe. La campagne de vaccination contre le virus a débuté mi-octobre. D'abord réservée jusqu'au 15 novembre aux personnes fragiles, elle reste ouverte jusqu'au 31 janvier 2023.

Caroline Dieudonné avec Laurène Rocheteau